AccueilAdresse

Chez Capitale, le spot de "breakfast" parisien s’affranchit de l’Amérique

Publié le

par Pharrell Arot

(© Konbini food)

Petites assiettes et sérieux cocktails de 9 h 30 à 17 h 30.

On se souvient de Margot Lecarpentier survolant la scène cocktail parisienne chez Combat. Celle qui a sauvé nos soirées du premier confinement, à décortiquer la mixologie avec simplicité et érudition sur son compte Instagram, vient de lancer son nouveau projet, Capitale.

Dans ce nouveau spot parisien, on mange de 9 h 30 à 17 h 30. Drôles d’horaires ? Pas tant que ça, la difficulté ici sera surtout de mettre un nom sur la forme. Eatery ? Coffee shop ? Breakfast joint ? Beaucoup de mots anglais, mais un terrain francophone à inventer.

Si Paris adore déjà le brunch, ce n’est pas vraiment de ça dont il s’agit. À la manière de Holybelly, pionnier du genre, il est question ici de manger tôt, et (évidemment) bien. Si Capitale embrasse cette culture anglo-saxonne du breakfast, la carte n’en joue pas complètement les codes, et s’installe donc à Belleville avec une simplicité ultra-réussie.

Joli tout

Jolie façade, jolie terrasse, jolis murs, joli mobilier, le tout très brut comme chez Combat. La carte, courte, en petites assiettes, va droit au but.

Pour commencer, toast, beurre de noisette au chocolat blanc et confiture venus tout droit de la production familiale (le jardin de la maman de Margot). Régression façon Kinder Bueno et pain parfaitement croustillant, c’est un grand oui et clairement les 5 euros les mieux dépensés de notre semaine.

(© Konbini food)

Mention spéciale ensuite pour la gaufre, le labneh habillé de figues fraîches et surtout le pain de maïs et son divinement assaisonné pastrami, avec une progression du sucré au salé absolument parfaite (à vous évidemment de manger dans l’ordre de votre choix, mais on vous conseille fortement celui-ci).

(© Konbini food)

(© Konbini food)

(© Konbini food)

Côté boissons, forcément, des cocktails, avec en tête d’affiche le Doodh à base de 7 Up, lait et pistache (et saké en version alcoolisée), déroutante version du classique Sprite et lait oriental ultra-rafraîchissant. Sans alcool, on vous conseille aussi le Green opium avec un vermouth sans alcool infusé au café, feuille de figuier et fleur d’oranger.

(© Konbini food)

(© Konbini food)

Capitale ressemble à sa façade : c’est brut mais tellement classe, simple mais tellement érudit, vintage mais tellement tendance (dans le bon sens du terme). On y reviendra pour petit-déjeuner, pour le café, pour déjeuner en partageant les assiettes jusqu’au goûter.

Foncez-y, et demandez aussi le gâteau du jour. On a raté un incroyable gâteau aux croissants, chocolat blanc et framboises car on était trop occupés à lire la carte !

Capitale
10, rue Pradier (Paris 19e)

À voir aussi sur food :