Nos 11 restos pour un dîner en solitaire au comptoir

Quelques adresses pour ceux qui n'ont rien prévu pour la Saint-Valentin.

L’Amour avec un grand A, ou tout en minuscules… Pour la Saint-Valentin, Konbini fait battre ton cœur en te racontant l’amour sous toutes ses formes. On te souhaite un Lovely Day !

Marre de l’injonction du dîner à deux ? Marre de la Saint-Valentin ? Alors, pourquoi ne pas se laisser tenter par l’aventure du dîner en solitaire. Pour te mettre dans les meilleures conditions, voici une petite liste de nos adresses préférées pour un repas au comptoir, où la seule chose qui occupera votre esprit sera la panoplie d’assiettes – et celui qui les prépare.

Publicité

CAM

© CAM

Le bonheur tient à peu de choses : un verre de vin bien fait, une bande-son unique et les jolies assiettes du chef prodige coréen Esu Lee. Demandez une table isolée : par exemple, celle à côté de la vitre de la cuisine, où l’on voit le chef travailler ou tout simplement, une place au comptoir.

Publicité

55, rue au Maire (Paris 3e)

Dersou

Si la table de Taku Sekine était déjà une adresse incontournable, elle fonctionne également parfaitement en configuration "remonte moral", une fois attablé au comptoir. Ici, c’est en toute transparence, devant vos yeux, que Taku Sekine et ses équipes préparent leurs savantes créations, dont la renommée et la réputation ne sont désormais plus à faire.

Publicité

21, rue Saint-Nicolas (Paris 12e)

Chez la Vieille

L’épopée de la "vieille" Adrienne a repris des couleurs avec, désormais, le chef Daniel Rose aux commandes. Après un joli coup de polish, la salle à manger et le joli comptoir ont finalement retrouvé une seconde jeunesse. Et encore, on ne vous parle pas des assiettes.

Publicité

1, rue Bailleul (Paris 1er)

FIEF

© FIEF

Avant d’ouvrir FIEF, sa nouvelle table (et comptoir), Victor Mercier s’est fixé un défi à la fois très simple et sacrément ambitieux : un menu uniquement et exclusivement réalisé à partir de produits français, frais et de saison. Le tout préparé sous les yeux des clients installés tout autour des casseroles.

44, rue de la Folie Méricourt (Paris 11e)

Vivant 2

Le comptoir de poche de Pierre Touitou est le remède parfait pour à peu près tous les maux : une rupture, un repas avec ton meilleur pote, une soirée en couple… Et même (surtout ?) une expérience culinaire en solo. Avant de réserver, pensez à demander le siège qui donne directement sur les fourneaux du chef. Vous ne le regretterez pas.

43, rue des Petites Écuries (Paris 10e)

Shabour

© Shabour

La cuisine du chef Assaf Granit a trouvé refuge dans le décor épuré de Shabour. Son atout ? Des assiettes à tomber, un superbe comptoir en marbre et un sourire satisfait assuré à la sortie de table.

19, rue Saint-Sauveur (Paris 2e)

Abri

Dans cette seconde adresse du chef Katsuaki Okiyama, offrez-vous une vue imprenable sur les fourneaux depuis un comptoir – et une table de poche – où les places s’arrachent. Sensations fortes garanties

92, rue du Faubourg Poissonnière (Paris 10e)

Le Cadoret

À la fois table d’auteur, bistrot de quartier et cave à vin, ce Cadoret multi-casquette est devenu un incontournable, notamment grâce à son petit comptoir arrondi où l’on ne voit pas le temps passer. Ambiance détendue pour une soirée en solo réussie.

1, rue Pradier (Paris 19e)

Yard

Bons vins, bonne bouffe et bonne musique. Ici, le comptoir vous offre tout un large éventail des possibles : rigoler avec les serveurs, questionner le chef en cuisine et, si l’envie vous prend, devenir pote avec votre voisin de comptoir.

6, rue de Mont-Louis (Paris 11e)

Café du coin

Bistrot de quartier bon enfant, le Café du coin est probablement l’une de nos adresses préférées dès lors qu’il s’agit de terminer une semaine trop longue où de commencer la journée après une nuit trop courte. Pour un verre au comptoir ou une petite pizzetta, prenez place et laissez-vous porter.

9, rue Camille Desmoulins (Paris 11e)

Grand Bain

Petite cave à manger de quartier, Grand Bain est un secret (de moins en moins) bien gardé. Mais, si d’aventure la chance vous sourit et qu’une place se libère, foncez-y réserver un tabouret. Petites et grandes assiettes au rendez-vous.

14, rue Denoyez (Paris 20e)

Mais aussi… Ken Kawasaki à Paris, IMA à Rennes, La Mercerie à Marseille, Bàcaro à Toulouse…

Retrouvez notre carte des restos ici et suivez-nous sur l’appli Mapstr ici

Par Robin Panfili, publié le 13/02/2020