AccueilAdresse

On a trouvé le plat qui va vous faire aimer l’automne

Publié le

par Robin Panfili

© Pierre Lucet-Penato

Un pot-au-feu végétarien avec des gnocchis au beaufort, rien que ça.

C’est l’histoire d’une rencontre réussie. C’est l’histoire, aussi, d’une alchimie née par surprise entre deux cuisiniers aux histoires et itinéraires différents. Deux, justement, c’est le nom qu’ils ont choisi pour leur restaurant monté en binôme, dans le quartier de Belleville. "Nos caractères complémentaires, nos influences variées, mais également nos valeurs communes font que nous vous proposons une cuisine conviviale, généreuse, avec des goûts francs et qui fait la part belle aux produits français", expliquent les chefs Tiphaine Mollard et Romain Casas.

© Konbini food

La première est originaire de Savoie, a longtemps bourlingué à travers le monde et est entrée dans l’univers de la cuisine après une reconversion. L’autre, originaire du Sud-Ouest, a commencé la cuisine à l’âge de 16 ans et s’est fait la main dans tout ce que le royaume de la restauration peut offrir de meilleur : tapas, restaurants bistronomiques, étoilés… "Nous nous sommes rencontrés il y a bientôt trois ans et, après avoir travaillé deux ans ensemble, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure", expliquent-ils.

© Konbini food

Un pot-au-feu qui fait du bien

Depuis quelques semaines, donc, les deux chefs s’affairent sur les pianos et aux fourneaux de leur nouvel écrin, jonglant entre leurs influences et envies respectives. Ici, les croquetas de jambon sont boostées à la tomme de Savoie, le houmous est préparé à partir de haricots tarbais et la charcuterie est basque. Les plats, tous malins, mettent à l’honneur des viandes nobles et des légumes issus de fermes agricoles vertueuses.

Mais la star de la carte reste, à n’en pas douter, le pot-au-feu aux légumes. Un pot-au-feu végétarien, dopé au poivre blanc de Kampot et servi avec des gnocchis au beaufort, cuits à l’eau puis grillés. On y retrouve des légumes cuits (butternut, fenouil, champignons et échalote confite), mais également des champignons crus, des copeaux de beaufort, des pickles de radis (ou d’oignons rouges, selon l’humeur). Quant au bouillon, il est préparé à partir des parures de tous les légumes qui occupent l’assiette. Testé et approuvé.

© Pierre Lucet-Penato

Deux
58, rue de la Fontaine au Roi (11e)
Ouvert du mardi au dimanche.

À voir aussi sur food :