Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Top Chef épisode 12

Pithikebab, Mauro "Calogero" et Hélène Darroze en première année du cours Florent.

Après une guerre des restos qu’on imaginait comme un point d’orgue de type L’Empire contre-attaque, ce huitième de finale, qui s’annonçait comme un épisode de transition, nous a surpris par son niveau de bons mots et de rebonds scénaristiques. Hélène Darroze est l’hôte de la première épreuve avec en guest surprise le tuteur légal de Big du Bigdil. Clairement, M6 mériterait qu’on lui reverse cette année notre redevance TV.

Publicité

Ah, Mory, on est ensemble, d’ailleurs on a pris des nouvelles de notre chouchou Adrien en vidéo. La première épreuve ce soir ? Faire le plus beau des pithiviers (pitoche pour les intimes) pour les proches venus faire couler les larmes. Adrien propose un "pithikebab", Paul Pairet propose un AVC.

Publicité

Publicité

Publicité

Les pâtes feuilletées montent à la cuisson, la dégustation est proche. Et là, comme un incroyable retournement de situation, ce bon Stéphane Rotenberg est invité à table pour goûter les pithiviers. Onze saisons qu’on attendait que le boss donne son avis.

David remporte le trophée et tout le monde monte dans un TGV Ouigo (avouez, en confinement, vous seriez content de grimper dedans) direction Menton chez le chef trois étoiles et accessoirement à la tête du meilleur restaurant du monde, Mauro Colagreco. Si vous ne le connaissez pas, on prenait de ses nouvelles il y a à peine trois semaines. Au programme, des agrumes, des fruits de mer et un poker menteur sur les cuissons.

Adrien qui survole l’épreuve, une dernière chance Diego contre le reste du monde, des échanges de manchettes, on peut maintenant se le dire : cette onzième saison de Top Chef tient toutes ses promesses. Rendez-vous la semaine prochaine pour des quarts de finale disputés comme jaja.

Par Pharrell Arot, publié le 07/05/2020