AccueilNews

12 choses que vous ne saviez (probablement) pas sur Le Meilleur Pâtissier

Publié le

par Robin Panfili

© Marie Etchegoyen/M6

Voici quelques anecdotes croustillantes sur les coulisses du programme.

L’émission s’apprête à faire son grand retour sur le petit écran après une crise sanitaire et une contamination d’une grande partie de l’équipe qui ont particulièrement bousculé son tournage. Pour notre plus grand bonheur, Cyril Lignac et Mercotte seront donc bien présents pour accompagner notre automne. Mais connaissez-vous tous les détails et coulisses du programme ? Vaisselle, logement des candidats et restes à déguster : on vous dit tout.

– Le tournage de l’émission dure six semaines, à raison d’une émission tournée tous les deux jours.

– Chaque année, la production reçoit entre 4 000 et 5 000 candidatures. Une fois un premier tri effectué, 500 postulants sont convoqués par la production. Face caméra, ils doivent présenter deux desserts : un classique de la pâtisserie et une création personnelle. Une quarantaine de candidats sont retenus pour un dernier test… avant la liste finale de la quinzaine de participants.

– Le programme est adapté d’une émission de téléréalité culinaire britannique : The Great English Bake Off, qui a vu le jour en 2010.

– Les candidats connaissent-ils les épreuves à l’avance ? "Dans les grandes lignes. On leur indique qu’il y aura une spéciale chocolat ou pâte feuilletée et on leur recommande de bachoter et de réviser un ensemble de techniques qu’ils vont potentiellement devoir utiliser. C’est normal, le but est de voir de beaux gâteaux à l’écran", confie Géry Leymergie, producteur de l’émission.

– Ce sont les membres de la régie et les candidats eux-mêmes qui se chargent de la vaisselle.

– Les candidats ont droit aux pense-bêtes afin d’avoir les bonnes proportions des recettes. Pas de par cœur… ou presque. "T’en apprends une puis une deuxième, une troisième et là tu t’embrouilles déjà sur les quantités de la précédente, explique Anne-Sophie, une ancienne candidate. Bref, c’est impossible. On avait quelques petits pense-bêtes avec des quantités d’ingrédient dans notre plan de travail mais on n’avait pas du tout le temps de les regarder donc on ne s’en servait que pour les proportions au moment des pesées. Le reste, c’est dans la tête, t’as intérêt à connaître tes classiques ! Et ça n’empêchait pas les ratages."

– Les candidats ne peuvent pas exiger tous les produits qu’ils veulent. "S’ils veulent un chocolat qu’on ne trouve qu’en Amérique du Sud, au fin fond d’un village paumé, ce sera non. Mais on leur met à disposition les meilleurs produits. Pour le chocolat, c’est du Valrhona, le top du top, ce que les grands pâtissiers utilisent. C’est la caverne d’Ali Baba pour eux", dit le producteur.

– Mercotte n’ayant pas pu assister à tous les tournages à cause de la crise sanitaire, elle a dû être remplacée pour les dégustations. "Comme des cas de Covid ont été décelés dans nos équipes, la production a décidé, pour ne pas prendre de risques, que Mercotte ne serait pas en plateau, dit l’animatrice Julie Vignali, qui a pris ce rôle très à cœur. D’habitude, j’ai juste une petite cuillère, et je pioche. Mais là, j’avais ma propre assiette. Je me suis lâchée, d’autant que Mercotte est, d’habitude, mon garde-fou…"

– Contrairement à Top Chef où les plats sont dégustés dans la foulée, il se passe près de trois heures entre la confection du gâteau et la dégustation par Mercotte et Cyril Lignac. Le temps de faire un tour au réfrigérateur et de faire les plans d’illustrations.

– Pour l’édition professionnelle du Meilleur Pâtissier, le chef Jean-François Piège, habitué de Top Chef et de Cyril Lignac, qu’il côtoyait dans le programme, va remplacer Benoît Blin dans le jury.

– Non, Cyril Lignac, Mercotte et Julia Vignali ne mangent pas tous les gâteaux. Le plus souvent, les restes sont dégustés par les adversaires, puis partagés avec les équipes de production. "La première année, on a tous pris 4 kg ! On avait réfléchi à donner à une association, mais avec nos conditions de tournage, d’un point de vue hygiénique, ce n’est pas possible", précise Géry Leymergie.

– Lors des premières éditions, les candidats logeaient dans le château qui accueille le décor du programme. Depuis quelques éditions, ils sont finalement logés dans des maisons d’hôtes à proximité, comme pour Top Chef. Ils rentrent chez eux le week-end et les jours fériés s’ils le souhaitent.

À lire aussi : 19 choses que vous ne savez (probablement) pas sur cette saison de Top Chef

À voir aussi sur food :