AccueilNews

À cause de la pénurie de bouteilles en verre, le vin "périme" en tonneaux

Publié le

par Robin Panfili

© Getty Images

Les brasseurs et vignerons américains tirent la sonnette d'alarme.

Depuis quelques mois, des problèmes d'approvisionnement et des ruptures de stock de bouteilles en verre font grandir les inquiétudes chez les vignerons et brasseurs en Amérique du Nord. Au Canada comme aux États-Unis, les bouteilles en verre manquent, à tel point que les producteurs de vin et de bière se retrouvent contraints de laisser leurs liquides vieillir trop longtemps dans leurs futs, barriques et tonneaux.

En juillet dernier, un distillateur de Vancouver appelait ses clients à retourner leurs contenants vides afin de pouvoir continuer à produire, rappelle Radio-Canada. "Toute notre chaîne de production, du remplissage au bouchon en passant par l’étiquetage, dépend de cette bouteille en verre. Même si je voulais remplir des bouteilles de champagne avec notre alcool, ça ne fonctionnerait pas. Notre réseau de distribution est vide, notre hangar est vide. C’est très stressant", confiait David Brimacombe, propriétaire de la Wayward Distillery à Courtenay. 

Tourner au vinaigre

Pour affronter cette situation, lui et d'autres producteurs avaient fait le choix de vendre leurs alcools dans de nouveaux contenants, plus petits ou de formes inédites. Pas le choix, soufflaient-ils en chœur. Aujourd'hui, c'est un vigneron californien qui tire la sonnette d'alarme. Si le vin est habitué à vieillir en tonneaux, il n'est pas pour autant destiné à y rester plus longtemps que nécessaire.

Quand on sait à quel point la gestion du temps dans la vinification peut influer sur les saveurs, le goût et donc la qualité du vin, il y a urgence. La pandémie de Covid-19 a complètement bouleversé un système d'approvisionnement en verre déjà fragile. Le prix du verre a explosé, les pénuries de sable s'accumulent, et les vignerons ne peuvent que constater, impuissants, le fruit de leurs récoltes tourner au vinaigre sous leurs yeux.

"Trop de chêne déséquilibre le vin... [Il] éclipse les saveurs de fruits caractéristiques et a un goût extrêmement boisé, a confié Phil Long, propriétaire de California's Longevity Wines, à Business Insider. Le verre est un ingrédient principal pour la mise en bouteille du vin. Imaginez que vous êtes une entreprise de biscuits et que vous n'avez pas de farine... Le temps d'attente avant d'embouteiller se mesurait en heures, mais maintenant, il se mesure en semaines..."

Le phénomène ne concerne pas que Phil Long. Des problèmes d'approvisionnement ont également été constatés dans d'autres domaines, de la Californie aux vignobles d'Amérique du Sud. "Nous n'avons jamais vécu une pénurie comme celle-ci", se lamente Mariana Onofri, à la tête du domaine Onofri Wines, en Argentine. 

À voir aussi sur food :