(© Getty Images)

En Alsace, le jus de choucroute se transforme en énergie verte

Et les déchets aident à faire fondre le chocolat des M&M's.

L’Alsace mérite certainement la médaille d’or du recyclage alimentaire. Le site Novethic nous apprend que dans des sites industriels de la région gérés par Suez, le jus de choucroute est transformé en biogaz, et qu’on fabrique des M&M’S à partir de déchets ménagers.

Un carburant à la choucroute

La magie s’opère en partie à Krautergersheim, à 20 kilomètres au sud de Strasbourg. La station d’épuration du bassin de l’Ehn s’est spécialisée dans la récupération du jus de choucroute, très nocif pour la nature. Ces restes alimentaires sont transformés en énergie verte.

Publicité

Alphonse Koenig, le président du syndicat mixte du bassin de l’Ehn, explique : "Notre usine est unique en France voire en Europe. Elle permet aux huit producteurs de choucroute de la région […] de donner une seconde vie au jus de choucroute, jusqu’alors considéré comme nocif."

Et ce processus est efficace. L’énergie ainsi produite, près de 5 000 mégawattheures par an, est utilisée pour alimenter pas moins de 80 % des activités du site d'épuration.

Des M&M’S produits par la combustion de déchets

Et ce n’est pas la seule initiative écologique de la région. Dans l’usine Mars Chocolat à Schweighouse-sur-Moder, au nord de Strasbourg, les déchets ménagers des habitants sont utilisés pour la fabrication de M&M’S. En effet, la vapeur produite par la combustion de ces déchets permet de faire fondre le chocolat, ingrédient principal de ces fameux bonbons.

Publicité

Cette alternative énergétique répond à 90 % des besoins de l’usine, ce qui a permis à cette dernière de baisser son taux d’émission de gaz à effet de serre de 60 %. Pour se faire une idée, c’est 8 720 tonnes de CO2 qui sont épargnées à l’atmosphère.

À travers ces initiatives, l’Alsace nous prouve encore une fois que rien ne se perd, tout se transforme.

Par Hong-Kyung Kang, publié le 21/02/2020