AccueilNews

Arancini, jerk chicken et crumble : cette prison propose des plats à emporter

Publié le

par Robin Panfili

© The Clink

Un projet destiné à former et accompagner les détenus dans leur vie post-carcérale.

Dans la prison de Brixton, au sud de Londres, se cache The Clink, un restaurant pas comme les autres où n’importe qui peut venir dîner et goûter aux petits plats confectionnés par des détenus. Face à l’épidémie de Covid-19, l’établissement a dû fermer ses portes et propose désormais ses plats à emporter et à la livraison. Au menu de la semaine : une entrée préparée à partir de tomates séchées et d’arancini au parmesan et au pesto de roquette, une daurade en papillote, petits légumes et salsa verde ou encore un crumble aux fruits d’été avec crème anglaise.

Le menu – qui rencontre un fier succès depuis son lancement – comprend également des options végétariennes et végétaliennes, précise The Independent. Parmi les plats les plus appréciés jusque-là, on retrouve le jerk chicken et katsu curry. Les légumes, œufs et salades, eux, proviennent des potagers de la prison, les Clink Gardens.

© The Clink

Le projet de restaurant The Clink, que l’on retrouve dans quatre autres prisons anglaises et galloises (Manchester, Cheshire, High Down, Cardiff…) a pour mission de former les détenus et de préparer leur réinsertion post-carcérale. "Ce projet est un moyen d’investir dans l’avenir des individus. Ils se voient offrir une chance de remettre leur vie sur les bons rails. Cela leur offre une seconde chance", dit Chris Moore, chef exécutif en charge de l’association The Clink.

À voir aussi sur food :