© Getty Images

Aux États-Unis, 150 000 restaurants pourraient fermer définitivement leurs portes

Une conséquence de l'épidemie du Covid-19, qui a frappé de plein fouet le secteur de la restauration.

Aux États-Unis, le monde de la restauration est au bord du gouffre. Le secteur, qui n’est autre que le deuxième employeur dans le pays, a procédé à des licenciements par milliers et voit, désormais, les premiers établissements mettre la clé sous la porte. D’après les estimations de la National Restaurant Association, l’association commerciale de l’industrie de la restauration aux États-Unis représentant près de 400 000 restaurants, 110 000 établissements devraient définitivement mettre un terme à leur activité.

Jusqu’à présent, ce n’est pas moins de 30 000 restaurants qui auraient déjà mis la clé sous la porte, selon Business Insider, qui s’appuie sur les chiffres de la National Restaurant Association. Dans un post de blog, l’expert en restauration et investisseur Roger Lipton n’a pas mâché ses mots et parle d’une "apocalypse de la restauration". Et pour cause : si le secteur comptait sur un chiffre d’affaires de 900 milliards d’euros, la fermeture imposée des restaurants dans près de 40 états – au moment où nous écrivons cet article –, a fait exploser en l’air ces projections.

Publicité

Quant au personnel employé, le pire reste à venir. "Les économistes de la Fédération ont déjà fait les comptes : si la fermeture devait durer trois mois, le chiffre d’affaires serait amputé de 25 %. En outre, 5 à 7 millions de personnes, 'au minimum', perdront leur emploi sans certitude de le retrouver une fois le coronavirus vaincu", écrit l’AFP.

Par Robin Panfili, publié le 02/04/2020