AccueilNews

Aux États-Unis, 40 % des enfants pensent que le bacon vient des plantes

Publié le

par Anna Finot

L’étude révèle aussi qu’ils pensent que les frites sont une sorte de viande.

Alors qu’en 2017, une étude révélait que les Américains croyaient que le lait chocolaté était produit par des vaches marron, provoquant les railleries des médias du monde entier, une nouvelle enquête rapportée par Food & Wine risque faire le même effet… Cette fois, ce manque de connaissance pourrait être l’occasion de lutter contre le changement climatique.

C’est en tout cas ce qu’a montré cette récente étude publiée dans le Journal of Environmental Psychology. Pour enquêter, un échantillon de 176 enfants américains âgés de 4 à 7 ans a dû classer treize aliments selon leur origine végétale ou animale. Un exercice loin d’être facile pour de jeunes participants, où il est inévitable d’obtenir des erreurs.

Cependant, quelques erreurs interpellent plus que d’autres : plus de deux tiers des enfants croyaient que le bacon n’était pas d’origine animale mais végétale, et environ 77 % d’entre eux ont déclaré que les vaches, les porcs et les poulets étaient non comestibles.

"Tous les aliments d’origine animale – à la seule exception du lait – ont été mal classés par au moins 30 % des enfants, indique l’étude. En ce qui concerne les viandes, 34 à 41 % des enfants affirment que les hamburgers, les hot-dogs et le bacon proviennent de plantes. Même les nuggets de poulet, un aliment qui a un animal dans son nom, ont été catégorisés comme un aliment d’origine végétale par plus d’un tiers des enfants de notre échantillon."

Cependant, les résultats sont plus corrects (et rassurants) sur les aliments d’origine végétale, à l’exception des frites, considérées par plus de 46 % des enfants comme d’origine animale. À en croire cette étude, la vérité ne sort pas toujours de la bouche des enfants, mais pour les chercheur·se·s, c’est finalement mieux. En effet, mal identifier de la nourriture serait une occasion pour eux de se tourner plus facilement vers des régimes végétaux :

"Contrairement aux adultes, qui ont construit un arsenal de stratégies pour justifier leur consommation d’animaux, les enfants semblent être des mangeurs de viande naïfs, écrivent les auteur·rice·s de l’université Furman. L’étude suggère que les enfants mangent de la viande sans le savoir, et peut-être pensent que les animaux ne peuvent être source de nourriture. L’enfance peut donc représenter une fenêtre d’opportunité unique pour des régimes à base de plantes plus faciles à établir que plus tard dans la vie adulte."

À voir aussi sur food :