AccueilNews

Pour rester ouverts, les bars new-yorkais créent de drôles de menus à 1 dollar

Publié le

par Louise Leboyer

© Food & Wine

Une manière de contourner avec humour les règles du gouverneur Andrew Cuomo exigeant de servir de la nourriture pour rouvrir.

À l’instar des bars et restaurants français, les établissements américains aussi vont devoir s’adapter aux nouvelles règles pour lutter contre la propagation du Covid-19. Alors qu’Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York, a autorisé les restaurants à accueillir leurs clients en plein air, pour les bars, les règles sont un peu plus compliquées et les obligent à user de stratagèmes pour rester ouverts.

Le 16 juillet dernier, Andrew Cuomo apportait de nouvelles précisions sur les nouvelles règles à appliquer dans les bars et restaurants. Dans le but d’assurer la distanciation sociale, les clients s’engageront à rester assis, et pour les inciter à rester à leur place, les clients devront forcément avoir quelque chose à manger. "Nous avons dit dîner en plein air. Nous n’avons pas dit bars en plein air", avait affirmé le gouverneur au New York Times

Si les restaurants peuvent garantir le respect de ces règles, c’est une autre paire de manches pour les bars. Une logique que le gouverneur avait tenté d’expliquer en conférence de presse. "Si vous ne mangez pas et que vous ne faites que boire, alors c’est juste un bar en plein air et les gens se mélangent et ne sont pas assis à des tables individuelles et espacées, c’est ce que nous avons pu remarquer." 

Un menu "Cuomo" à 1 dollar

En somme, la règle est claire, si les bars n’ont pas de quoi proposer à manger sur leur carte, ils ne pourront plus accueillir de clients. De quoi motiver les gérants de bars à trouver des solutions pour ne pas souffrir davantage des retombées économiques de la crise sanitaire. 

Les différents établissements de la ville ont alors redoublé d’imagination pour se doter d’une carte à la fois respectueuse des règles, conciliante pour les clients, mais non sans sarcasme à l’égard du gouverneur Andrew Cuomo, rapporte Food & Wine. Pour 1 dollar (symbolique), vous pourrez accompagner votre boisson de chips Cuomo au Harvey’s, de "la plus petite part de cheesecake que vous pourrez jamais voir", de neuf frites à la Brasserie Lafayette, ou enfin profiter du menu "Cuomo’s Unnecessary Obligated Menu Options ("Le menu optionnel obligatoire inutile de Cuomo")" au Handshakes. 

La nourriture doit se rapprocher au maximum de ce qui ressemble à un repas pour respecter la règle. Au bout de trois violations du règlement, l’établissement se verra sanctionné et devra fermer ses portes. Et pour toute "violation particulièrement grave", le bar pourra perdre sa licence de débit de boisson et être fermé avant le moindre avertissement. 

À voir aussi sur food :