Le beurre de cacahuète Jif relance le débat sur la prononciation du mot "GIF"

Un marketing soigné, certes un brin opportuniste.

Comment prononcez-vous le mot "GIF" ? Quelle que soit votre réponse, sachez que la marque de beurre de cacahuète Jif a décidé de mettre fin à ce débat stérile. La franchise alimentaire s’est alliée à l’entreprise Giphy, qui gère la plus grande base de données des fameux GIFs, pour dévoiler des pots de beurre de cacahuète inédits.

J.-M. mucker Compagny

Publicité

Une collaboration qui oppose les deux paronymes. D’un côté, un pot avec le mot "Gif" et les mentions "boucles d’images animées" et "prononciation avec le g solide". De l’autre, un pot classiquement étiqueté "Jif" mais apposé du patch "prononciation avec le g doux".

Une volonté d’enflammer les réseaux

"Nous nous allions avec Giphy pour mettre un terme à ce débat qui dure depuis dix ans et spécifier qu’il n’y a qu’un seul Jif. Le Jif est du beurre de cacahuètes, les GIFs sont des animations !", explique Rebecca Scheidler, vice-présidente de Jif en charge du marketing. Voilà qui a le mérite d’être clair. Et de marteler sur Twitter :

Publicité

Quand est-ce que c’est correct d’appeler un GIF un "Jif" ? Jamais. Aidez-nous à mettre fin à cet infâme débat d’Internet une bonne fois pour toutes.

L’entreprise Giphy n’a pas manqué d’en rajouter sur les réseaux :

Publicité

Un débat qui dure depuis (beaucoup trop) longtemps

Cette question d’élocution semblait pourtant résolue depuis longtemps. En 2013, Le Monde relayait la déclaration Steve Wilhite, créateur des fameuses boucles d’images animées, martelant que le mot "GIF", se prononçait avec un "g doux".

Une affirmation qui n’a pour autant pas réussi à clore les palabres. Internet s’est soulevé, avec la ferveur qu’on lui connaît, pour défendre la prononciation avec le "g solide", notamment avec le #TeamHardG. Une "polémique" représentative de ce dont la toile est parfois capable, pour pas grand-chose.

La campagne de communication de Jif, qui reprend ce débat futile à son compte, est décrite comme opportuniste et pas vraiment sincère, selon le magazine Eater. De notre côté, n’en déplaise à la marque de beurre de cacahuète, on continuera personnellement de prononcer "GIF" avec le "g doux", parce que ce n’est franchement pas possible autrement.

Publicité

Par Hong-Kyung Kang, publié le 28/02/2020