AccueilNews

On vous dévoile nos burgers favoris de la Coupe de France du burger

Publié le

par Ana Corderot

© Coupe de France du burger

Parmi les 25 finalistes de la compétition.

L’année dernière, on vous vantait déjà les mérites de cette compétition mettant à l’honneur le burger, en vous dévoilant nos candidats favoris. Aujourd’hui encore, les finalistes de cette Coupe de France du burger ont été dévoilés, et on s’est de nouveau régalés à sélectionner nos burgers en lice préférés. À l’aveugle et de manière la plus honnête qui soit, nous avons jugé sur le nom et le visuel des burgers, étant donné que nous n’avons pas pu les goûter.

Comme les saisons précédentes, ce seront, au total, 25 candidats (chefs, seconds, gérants…) qui s’affronteront lors de la finale prévue pour le 28 juin prochain à la Fabrique événementielle de Paris. Pour cette sixième édition, placée sous le signe du "retour aux sources", les candidats seront jugés autour de différents critères : respect du thème, histoire et explication de la recette, qualité visuelle du burger et de son dressage, saveur et gourmandise du burger.

Organisée en deux temps – d’abord des "battles" régionaux pour sélectionner les meilleurs candidats des cinq régions en compétition (Île-de-France, Nord-Est, Sud-Ouest, Sud-Est et Ouest), puis une finale entre les cinq champions régionaux –, cette édition sera présidée par le chef étoilé David Gallienne.

L’Hambourger breton

L’auteur ? Malo-Gwen (Ouest).

Pourquoi il est favori ? Parce qu’on aime quand c’est foisonnant et, sinon, pour l’audace de son pain au charbon végétal et son tartare d’algues.

Le Lumber-jack

L’auteur ? Antide Rouvière (Nord-Est).

Pourquoi il est favori ? Pour la finesse du rendu mais surtout pour ses copeaux de fromage ondulés.

Le Cafi ligérien

L’auteur ? Stéphane Giroud (Sud-Est).

Pourquoi il est favori ? Pour son pain travaillé avec minutie et délicatesse telle une pâte feuilletée, mais surtout pour la Fourme de Montbrison en cromesquis… Grandiose.

L’Oustalou (souvenir d’enfance)

L’auteur ? Arnaud Jean (Sud-Ouest).

Pourquoi il est favori ? Parce qu’il n’a pas l’air de rigoler en matière de bonne viande. Puis parce qu’on adore les associations terre et mer depuis Top Chef, avec le bun à l’encre de seiche.

Habs’Elsass

L’auteur ? Jérôme Cagnina (Nord-Est).

Pourquoi il est favori ? Parce que ce dôme gourmand nous rappelle instantanément la Flammekueche et qu’on aime ça. Aussi, pour cette intrigante association avec l’asperge.

Le Picodon de bardière

L’auteur ? Nicolas Kech (Sud-Est).

Pourquoi il est favori ? Parce qu’il ne se prend pas trop au sérieux, qu’il est raffiné et que les couches, parfaitement assorties, promettent une panse bien remplie.

Le Jean-pignon

L’auteur ? Matthias Carré (Nord-Est).

Pourquoi il est favori ? Parce qu’il est carré, à l’image de Matthias. Non, plus sérieusement, pour la gourmandise de son bœuf haché, dans lequel on aperçoit des petites noisettes torréfiées.

Le 1995

L’auteur ? Jonathan Pares (Ouest).

Pourquoi il est favori ? Clin d’œil au crew 1995 qui prenait le rap à la source, puisque ce burger – baptisé Le 1995 –, il revient lui aussi aux "sources" du burger et se place pile-poil dans le thème. C’est un burger sans extravagance, mais qui possède beaucoup d’élégance.

Suivez la finale ici.

À voir aussi sur food :