(@humblemangoes via Reddit)

Ce restaurant facture 30 centimes d'euro chaque "question idiote" d'un client

Une pratique étonnante qui dure depuis plus de vingt ans.

Si l’on nous a appris durant toute notre enfance qu’il n’y avait "pas de question bête", l’adage ne semble toutefois pas vraiment être le bienvenu au Tom’s Diner, un restaurant historique de Denver (États-Unis) ouvert jour et nuit. Ici, chaque "question idiote" d’un client fera l’objet d’un supplément de 32 centimes sur l’addition, rapporte Today.

Cette drôle de pratique a été dévoilée au grand jour après la mise en ligne d’un ticket de caisse sur Reddit qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes. Mais après quelques recherches, ces derniers ont finalement découvert le pot aux roses.

Publicité

(@humblemangoes via Reddit)

Un supplément "ironique"

Ce supplément pour "question idiote" n’est, en réalité, qu’une petite boutade bien connue des habitués. Ladite taxe – dont le montant a changé au fil des années – n’est, en effet, pas ajoutée arbitrairement à l’addition de tel ou tel client, mais apparaît noir sur blanc comme un supplément sur le menu que tout un chacun peut ajouter ironiquement à sa note.

"Les serveurs n’ajoutent jamais ce supplément à moins qu’un client ne le demande. C’était inscrit sur le menu pour faire sourire", explique un ancien cuisiner du Tom’s Diner dans un commentaire sous la photo publiée sur Reddit. Il ajoute :

Publicité

"Souvent, des clients sont déçus de ne pas être facturés pour avoir posé une question stupide, alors ils en posent une volontairement et le serveur l’ajoute sur la note ensuite."

Blague au menu

S’il s’agit là d’un bon moyen de garder un souvenir rigolo de son passage au Tom’s Diner, l’établissement insiste sur le fait qu’un serveur n’appliquera jamais, et sous aucun prétexte, ce supplément au premier degré à un client, quand bien même la question qu’on lui poserait soit réellement idiote. "La majorité des clients comprend qu’il s’agit d’une blague et de quelque chose de ludique", affirme Hunter Landry, gérant du lieu et neveu de Tom Messina, le fondateur du restaurant.

"Quand nous avons une bonne table amusante qui nous rejoint ou quand ils posent des questions sur la charge, c’est toujours amusant de l’ajouter", confie-t-il, avant de préciser que cette incongruité présente sur le menu depuis plus de vingt ans est relativement bien connue de la clientèle.

Publicité

"C’est une manière de ne pas se prendre au sérieux. Nous ne sommes pas sur Terre pour très longtemps, alors amusons-nous et essayons de profiter au maximum de cette vie", finit-il.

Par Konbini Food, publié le 20/01/2020