AccueilNews

Cet hiver, les ventes d'appareils à raclette ont (littéralement) explosé

Publié le

par Konbini Food

© Raclette du Valais

Visiblement, tout le monde a encore eu la même idée cet hiver.

En plein hiver, la consommation de raclette a été dopée et décuplée par le confinement et le couvre-feu. Si l’on a d’abord craint une pénurie de fromage à raclette, on apprend aujourd’hui que la menace pesait davantage… sur les appareils à raclette. "Dans les magasins Fnac-Darty, les ventes d’appareils ont grimpé de plus de 300 % en novembre et de 100 à 200 % au même moment du côté de Boulanger", rapporte BFMTV.

Même son de cloche chez le fabricant français Tefal. Dans l’usine de Marigny, en Haute-Savoie, les appareils sont partis comme des petits pains. Si bien que les prévisions de cet été ont rapidement été dépassées. "Nous avions fait des prévisions de production très prudentes, car nous ne savions pas comment les consommateurs allaient réagir en cette période très particulière. Finalement, nous avons dépassé de 25 % ces prévisions de production", confie à la chaîne Jérôme Zion, responsable de l’usine.

L’usine a alors accéléré son rythme de production pour effacer son retard et éviter les ruptures de stock. "Toute la production était à flux tirés car nous avions fait assez peu de stocks. Il n’y a jamais eu autant de volatilité au niveau de la demande, et nous ne voulions pas nous retrouver avec des produits que nous n’aurions pas pu écouler."

Face à ces imprévus, l’usine a prévu le coup pour la prochaine échéance qui l’attend : la Chandeleur. Pour la première fois, elle a accéléré sa cadence de production de ses crêpières dès janvier, afin de répondre à la demande du public.

À lire aussi : Doit-on (vraiment) craindre une pénurie de fromage à raclette ?

À voir aussi sur food :