AccueilNews

Comment des "haters" ont donné vie à un yaourt à la tomate

Publié le

par Robin Panfili

© Morinaga

Au Japon, les remarques de ceux qui n'aiment pas tel produit ou ingrédient sont prises très au sérieux.

En plus de jouir d’un patrimoine gastronomique hors du commun, le Japon est un pays qui a toujours su tirer le meilleur de l’innovation dans le monde culinaire en explorant régulièrement de nouveaux goûts, de nouvelles saveurs et de nouvelles textures. Ainsi, lorsque la marque japonaise Morinaga Milk, spécialisée dans le lait, les crèmes glacées et autres produits laitiers, a voulu travailler sur un nouveau yaourt à la tomate, elle a adopté une stratégie pour le moins inédite.

© Morinaga

Pourquoi demander conseil à des amoureux de la tomate, aveuglés par leur amour du fruit, au lieu d’interroger ses plus grands ennemis ? Une idée pas si saugrenue puisque, selon les experts mandatés par Morinaga Milk, ces derniers seraient bien plus utiles pour déterminer les forces et faiblesses de la tomate. "Les scientifiques ont découvert que les personnes qui n’aiment pas la tomate ont fourni une meilleure compréhension de la saveur, de la texture et de l’arôme de la tomate", précise HypeBeast.

Après plusieurs mois de tests et à partir des différentes remarques de plusieurs ennemis de la tomate, les chercheurs sont parvenus à définir une trame et un prototype de yaourt qui, comme l’espère Morinaga Milk, pourra détrôner son yaourt best-seller à l’aloe vera. Le yaourt, commercialisé depuis peu au Japon, contient donc du lait, des morceaux entiers de tomates et même quelques petites graines. Le paradis pour certains, un enfer pour les autres. 

À voir aussi sur food :