AccueilNews

Dans ce village anglais, de mystérieuses "attaques" aux haricots sèment la zizanie

Publié le

par Anna Finot

© Wonersh Police

Des attaques de haricots perturbent le quotidien d’un village anglais, et la police redouble d’efforts pour arrêter l’auteur.

Si on comprend facilement que certains Britanniques fassent une overdose des fameux "beans" (surtout en conserve), on saisit moins qu’ils s’en servent comme armes de vandalisme. Pourtant, le petit village britannique de Wonersh, dans le sud-est de l’Angleterre, est bien la cible d’attaques aux haricots.

Pendant la nuit, l’auteur des attentats vide et jette des conserves entières sur des portières de voitures ou des bas de portes, laissant un nettoyage long et pénible aux habitants qui découvrent la scène de crime le lendemain matin. Cette série d’attaques aux haricots n’est, en plus, pas la première. Selon Food & Wine, Wonersh a déjà connu des assauts de ce genre en septembre dernier sur les balançoires et le manège de son parc pour enfants.

La police de Wonersh mène l’enquête grâce à sa page Facebook et espère bien trouver le coupable. Le service de gendarmerie a publié vendredi dernier la photo d’une voiture vandalisée, conserves vides gisant au sol, sauce tomate dégoulinant sur les vitres. Une véritable scène de crime. Les habitants du village britannique sont encouragés à commenter, partager, liker afin de propager l’avis de recherche et récolter un maximum de témoignages.

Les policiers de Wonersh ont assuré qu’ils continueraient de patrouiller dans les rues du village pour repérer des suspects. Gare à celui qui rentrera tard chez lui avec des conserves de haricots dans son sac… Pendant ce temps, les habitants peuvent suivre de près les avancées de l’affaire en cours sur la page Facebook.

On retiendra quelques commentaires sous le post, s’amusant de la situation qui frôle l’absurde… "Les prix des maisons vont chuter", s’alerte ironiquement une utilisatrice. Un autre ajoute en riant jaune : "Je me demande combien de temps il faudra à la police pour les transformer en ketchup." Un autre encore déclare : "Le taux de criminalité est en hausse."

À voir aussi sur food :