AccueilNews

Des clients sont restés bloqués tout un week-end dans le pub "le plus haut de Grande-Bretagne"

Publié le

par Robin Panfili

© GBN TV

Un isolement forcé à cause de la neige vécu autour de bières, de nourriture, d’un karaoké et même d’un groupe de reprises d’Oasis.

Dans le nord de l’Angleterre, le Tan Hill Inn est souvent décrit comme le pub "le plus haut" de Grande-Bretagne, compte tenu de son emplacement, perché à 528 mètres au-dessus du niveau de la mer. Une localisation certes élevée pour cette région du monde, mais rarement touchée par les chutes de neige abondantes… à quelques exceptions près.

Il y a quelques jours, le bar s’est retrouvé en première ligne face à tempête Arwen, rapporte Courrier international, à tel point que ses clients ont dû rester cloîtrés à l’intérieur de l’établissement pendant plusieurs heures en attendant que les conditions climatiques leur permettent de rentrer chez eux.

Pendant tout un week-end et trois nuits au total, une soixantaine de clients ont été contraints de se confiner dans le Tan Hill Inn, qui accueillait un groupe de reprises d’Oasis, autour de bières, de nourriture, de jeux de société, d’un karaoké et avec la bonne humeur des rescapés.

Un journal local, le Darlington & Stockton Times, évoque d’autres activités. "Beaucoup ont dormi sur des lits de fortune et des matelas à même le sol, mais ils ont eu droit à des films sur un écran de projection, à une soirée quiz et à un buffet", apprend-on.

© GBN TV

Quiz, karaoké et bons petits plats

Le premier soir, tous les convives venus assister au concert ont décidé de ne pas prendre de risques inutiles en prenant la route qui, en plus d’être enneigée, était bloquée par la chute d’une ligne électrique. Les journées et nuits qui ont suivi, la neige n’a cessé de tomber, rendant impossible l’évacuation du pub. Un tunnel dans la neige a même dû être creusé afin que les clients puissent faire un peu d’exercice.

Pour autant, ils ont su garder leur calme et même leur bonne humeur. "[Les clients] se sont liés d’amitié… On peut dire que c’est devenu comme une grande famille. Une dame a même lancé : 'Je ne veux pas partir'", raconte le journal local. Le samedi, alors que tout le monde commençait à s’ennuyer, les clients et le personnel de l’établissement se sont lancés dans l’installation des décorations de Noël, "après un petit déjeuner tardif et un rôti du dimanche servi vers 17 heures", précise The Daily Telegraph.

Quant au groupe de reprises d’Oasis, ce dernier a vu son nom évoluer le temps d’un week-end de Noasis à Snowasis. Mais c’est un mal pour un bien, car rares sont les clients qui auraient souhaité échanger ce groupe contre le vrai duo. "S’il avait fallu passer soixante-douze heures avec Liam Gallagher, l’un des 'bad boys' notoires de la pop britannique, l’ambiance n’aurait probablement pas été aussi paisible", ironise l’une des clientes auprès du quotidien anglais.

À voir aussi sur food :