© Solar Food

Des scientifiques ont créé de la nourriture à partir de rien (ou presque)

Ils ont mis au point une protéine de synthèse "issue de rien". Et ce n'est pas du vent.

Face à l'impact catastrophique de l'industrie agroalimentaire sur les émissions de gaz à effet de serre, les chercheurs du monde entier cherchent des solutions novatrices pour lutter contre les dérèglements climatiques et nourrir la population mondiale. C'est le cas de ces scientifiques finlandais qui ont peut-être trouvé un moyen de révolutionner l'agriculture et de sauver la planète.

Ils ont réussi à créer une protéine "à partir de rien", "à partir de l'air". Plus précisément, cette protéine de synthèse est produite à partir de la fermentation de bactéries du sol nourries avec un chouia de dioxyde de carbone, une pincée de minéraux et... beaucoup d'hydrogène. Or, toute l'innovation du procédé réside dans la fabrication de cet hydrogène isolé de l'eau par électrolyse.

Publicité

© Solar Food

Remplacer l'huile de palme, les biscuits et les glaces

Mais qui dit électrolyse dit électricité, et l'électricité coûte cher. Sur ce point, l'usine pilote de Solar Foods située dans la banlieue d'Helsinki, mise tout sur la diminution du coût de l'électricité qui serait la conséquence logique, selon son PDG Pasi Vainikka, de l'essor des énergies propres (solaires, éoliennes et autres technologies du futur) dans la production de celle-ci.

© Solar Food

Publicité

Aujourd'hui, cette protéine de synthèse est travaillée à titre expérimental en farine ultra protéinée, appelée le Solein, une sorte d'additif sans goût, susceptible de remplacer l'huile de palme dans les tartes, les glaces, les biscuits, les pâtes, les sauces ou le pain. Mais surtout de se substituer au soja dans l'alimentation du bétail – soja dont on sait qu'il exige des cultures énormément de terres et d'eau – voire de se substituer carrément aux protéines animales...

Peut-être le Solein est-il une solution mais reste à trouver les fonds d'investissement nécessaire à son épanouissement, à produire de l'électricité propre et à moindre coût, mais surtout à convaincre les consommateurs que les aliments de synthèse sont l'avenir de leurs assiettes....

Par Konbini Food, publié le 30/01/2020

Pour vous :