AccueilNews

Désolé, mais manger bruyamment rendrait la nourriture meilleure

Publié le

par Konbini Food

© Tampopo

Il va falloir se rendre à l’évidence.

Si l’on savait que les bruits de bouche à table peuvent pousser certains d’entre nous dans les limbes de l’agacement, voici une nouvelle qui vient ajouter un peu d’eau au moulin de ceux qui peinent à dissimuler leurs mouvements de bouche au moment du repas. Une récente étude menée par Jozef Youssef, fondateur de Kitchen Theory, le chercheur Charles Spence et l’université d’Oxford vient aujourd’hui affirmer que manger bruyamment permettrait de mieux apprécier les aliments et leurs saveurs.

Pour arriver à ces conclusions, les auteurs de l’étude ont servi à 207 participants – tous occidentaux – différentes soupes de légumes. Le premier groupe s’est vu offrir une soupe servie dans des bols, alors que le second a dû se contenter d’assiettes et de cuillères. Tous ont été incités à manger la soupe comme ils le font en temps normal, dans un premier temps, puis de manière plus bruyante, en aspirant le tout.

Utiliser tous les sens

"Les résultats révèlent que la soupe a été évaluée comme ayant une saveur plus intense quand ils l’ont bue en faisant du bruit", ont affirmé les auteurs de l’étude, rendue publique dans l’International Journal of Gastronomy and Food Science. "L’étude indique que, d’une certaine manière, manger en faisant du bruit améliore le plaisir de l’expérience", a ajouté Jozef Youssef.

Pour expliquer cette différence de perception, les auteurs de l’étude expliquent que le goût est un sens limité. En effet, la vue et l’ouïe contribuent, elles aussi, à influencer notre manière d’apprécier un plat. Mais pas que : l’air aspiré, par exemple lorsque vous dégustez un ramen, peut également influer sur la saveur des ingrédients. 

À voir aussi sur food :