AccueilNews

En Chine, les agriculteurs sont les nouvelles stars des plateformes comme TikTok

Publié le

par Anna Finot

© Getty Images

Les agriculteurs chinois vendent leurs produits sur des live streams appétissants.

En Chine, plus besoin de se déplacer à l’épicerie du coin pour remplir son panier de produits frais. Depuis quelques mois, les marchés de fruits et légumes sont remplacés par des marchés en ligne un peu étonnants. C’est grâce à Douyin, un jumeau de TikTok, qu’il n’a jamais été aussi intéressant d’être connecté pour faire ses courses ou vendre ses récoltes. Tandis que les consommateurs achètent consciencieusement et rapidement leurs produits frais en suivant le lien sur l’écran, les producteurs se filment en direct des champs pour vendre leurs aliments locaux. Et tout le monde semble y trouver son compte.

Marché 3.0

Une nouvelle manne pour les agriculteurs, qui voient leurs comptes ne pas cesser de grossir depuis la mise en place de ce nouveau canal de distribution. Une véritable révolution pour ces petits producteurs, qui leur rapporte gros, même très gros. À l’instar de Jin Guowei, un producteur de grenades qui connaît une véritable success story depuis environ deux ans.

Alors qu’en 2018, l’agriculteur chinois est criblé de dettes et s’évertue à héler les quelques touristes au coin des rues passantes de Lijiang, dans le Yunnan, il est désormais "Brother Pomegranate", un agriculteur aux 7,3 millions de followers, affichant 300 millions de yuans (46 millions de dollars) de chiffre d’affaires en 2020. Le magazine Bloomberg rapporte qu’il a une fois vendu pour 6 millions de yuans de grenades en 20 minutes.

Même ascension pour Guo Chengcheng, une agricultrice qui interagit avec 2,5 millions d’internautes sur son compte Douyin. En direct de ses champs, Guo vante la qualité de ses citrouilles et de ses juteuses pêches sauvages à travers de courtes vidéos alléchantes, qui séduisent près de 50 000 clients par live stream, ce qui lui rapporte aujourd’hui au moins 9 millions de yuans par mois. Tout comme Brother Pomegranate, Guo fait partie de cette vague de jeunes ruraux, de retour aux champs après des décennies de générations en exode vers les villes.

Ce nouveau canal de distribution de fruits et légumes a explosé depuis celui qu’on ne présente plus, le Covid-19, contraignant plus de 23 millions de travailleurs à stocker leurs moissons sans pouvoir vendre dans les marchés des villes. Plus besoin d’interpeller les clients dans la foule du marché pour les convaincre de la qualité de leurs produits : les citadins, curieux de voir d’où viennent leurs aliments, se connectent directement en live et se laissent séduire par ce nouveau mode de courses en ligne.

Selon Bloomberg, le nombre de créateurs de contenu agricole sur Douyin ayant plus de 10 000 followers a été multiplié par six entre 2018 et 2020. Une nouvelle consommation qui permet d’aider les petits producteurs locaux, tout en aidant les viewers à avoir de meilleures connaissances sur l’origine des produits dans leur assiette.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur food :