AccueilNews

En France, des restaurants sont bel et bien ouverts (et en toute légalité)

Publié le

par Robin Panfili

© Getty Images

Une ouverture soumise à plusieurs conditions.

Après la Creuse, c’est au tour de la Haute-Garonne d’envisager une réouverture de certains de ses restaurants contraints de rester fermés à cause de la crise sanitaire. Depuis le début de l’année, en effet, la préfecture de la Creuse a mis en place un dispositif dérogatoire permettant d’accueillir, dans les restaurants creusois, les salariés d’entreprises pour la restauration du midi.

Certains restaurants ont donc ainsi pu rouvrir leurs portes pour accueillir, le midi, les professionnels du bâtiment et d’autres professions (routier, secteur électrique) travaillant en extérieur. Au préalable, les établissements doivent se déclarer auprès de la Chambre de commerce et d’industrie du département. Au total, dix-sept restaurants ont signé cette convention leur permettant d’accueillir à nouveau du public.

À Toulouse et dans le département, six restaurants sont aujourd’hui ouverts pour accueillir notamment les chauffeurs-routiers. Mais la Chambre de commerce et d’industrie de Toulouse et la préfecture aimeraient aller plus loin, à en croire les informations d’Actu Toulouse.

Une initiative qui n’est pas au goût de tous. Philippe Belot, vice-président de l’Union des métiers et des industries hôtelières de Haute-Garonne (Umih31), a regretté de ne pas avoir été mis au courant de cette réunion. "Quand ça se débloque quelque part comme dans la Creuse, nous ne sommes pas dans l’esprit de dire 'pourquoi eux et pourquoi pas nous', dit-il. Néanmoins, il me semble qu’il serait préférable de mener une réflexion plus globale, sur le plan national, qui pourrait améliorer les choses pour tout le monde."

À voir aussi sur food :