© Getty Images

Ensemble, créons un fonds de sauvegarde des biscuits de notre enfance

Face à la petite mort annoncée de nos biscuits préférés, il faut agir.

Après la petite mort annoncée des Choco BN, la disparition des véritables Figolu et le spectre d'une fermeture de l'usine historique de LU située près de Nantes, il est temps d'agir avant que les biscuits emblématiques de notre enfance tombent dans l'oubli. 

Sur recommandation d'un collègue, la rédaction de Club Sandwich propose aujourd'hui la création d'un fonds collégial de sauvegarde des biscuits de notre enfance.

Publicité

Suggérez-nous vos idées

Une base de données qui permettra non seulement de garder une trace de ces en-cas historiques – du Petit écolier au Prince, en passant par les sablés ou le Petit Beurre –, mais surtout de faire pression auprès des autorités compétentes en cas de mort annoncée de l'un ou de l'autre. 

Publicité

Disons-le d'emblée, sauver ces biscuits de l'oubli ne sera pas un long fleuve tranquille. Car il faudra établir une liste finale, accepter les différences de goûts, faire des compromis et se mettre d'accord sur les biscuits à sauver (ou non) de l'oubli. 

Pour mener ce projet à bien, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Vous pouvez nous suggérer vos biscuits ici ou dans le formulaire ci-dessous. 

À lire aussi : Trois ans après leur disparition, la lutte pour le retour des "vrais" Figolu continue

Par Robin Panfili, publié le 04/02/2020

Pour vous :