AccueilNews

Aux États-Unis, les scouts se retrouvent avec des tonnes de cookies sur les bras

Publié le

par Axel Savoye

© Focus Features

Face à la crise sanitaire, la vente traditionnelle s’est muée en course contre la montre pour écouler les stocks avant péremption.

Voilà encore une conséquence inattendue de la pandémie de Covid-19. La fameuse vente de biscuits par des unités de girl scouts patrouillant dans les rues américaines n’a pas échappé aux perturbations de la crise sanitaire, raconte WSB-TV. Bien que les ventes en ligne aient augmenté de 150 % cette année, cela n’a pas suffi à combler une diminution des ventes globales réalisées d’habitude au porte-à-porte ou à des stands éphémères, devenues difficiles en temps de pandémie.

Le résultat est que des milliers de boîtes à cookies invendues croupissent en attendant dans des entrepôts. Il y en avait par exemple 22 000 au Nouveau-Mexique et jusqu’à 720 000 à Atlanta – ce qui représente tout de même un butin de 3 millions de dollars. Le manque à gagner empêcherait les unités de financer des projets de services locaux, l’envoi des girl scouts dans des campings et camps d’été et leur participation au programme de girl scouting.

"Ce que nous n’avions pas prévu, c’était le peu de filles qui allaient installer des stands de biscuits et faire du porte-à-porte pour les vendre", explique Amy Dosik, directrice des girl scouts de la métropole d’Atlanta, à WSB-TV. Les unités ont donc été contraintes de trouver des solutions alternatives pour écouler les stocks telles que le don de cookies ou l’installation d’un pop-up éphémère. C’est une course contre la montre pour ces jeunes filles qui doivent se débarrasser de ces biscuits avant leur date de péremption en septembre.

À voir aussi sur food :