AccueilNews

La géniale histoire des bouteilles de contrebande retrouvées sous un bungalow

Publié le

par Axel Savoye

© Nick Drummond/Instagram

Chacune de ces bouteilles coûterait aujourd’hui environ 1 000 dollars.

Une véritable fortune se trouvait sous leur salle de bains. Un an après s’être installés dans un bungalow à Ames, petit village de la campagne new-yorkaise, Nick Drummond et son compagnon Patrick Bakker ont décidé de rénover leur maison. C’est en retirant des planches pourries au niveau des fondations que le couple découvre les premières bouteilles, emmaillotées dans du papier de soie, de la paille et de la ficelle. Selon CNN, le couple aurait retrouvé plus de 66 bouteilles de ce whisky 100 ans d’âge datant de la prohibition, chacune coûterait aujourd’hui environ 1 000 dollars.

De la marque Old Smuggler ("vieux contrebandier" en anglais), certaines de ces bouteilles étaient remplies, d’autres ne l’étaient qu’à moitié et certaines étaient vides à cause de l’évaporation. Si vous vous demandiez si un whisky vieux d’un siècle conservé sous le plancher d’une maison se boit encore, Nick et Patrick se sont prêtés à l’essai. "Je ne suis pas vraiment un buveur de whisky, mais c’est buvable !", a lancé Nick Drummond. Cet alcool devait en tout cas faire le bonheur de clients à une époque où la vente d’alcool était interdite.

Cette découverte certifie une légende urbaine locale selon laquelle le bungalow aurait été construit par un contrebandier un peu avant les années 1920. Adolf Humpfner était un mystère local, un comte allemand qui a vu son nom écrit au cœur de plusieurs scandales et qui s’est adonné à la contrebande durant la prohibition. Mort dans des circonstances mystérieuses un an avant la fin de la prohibition, Humpfner a laissé derrière lui une fortune considérable, dont ces quelques dizaines de bouteilles de whisky en étaient une infime partie.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

À voir aussi sur food :