AccueilNews

Des étudiants en prison après avoir escroqué plus de 25 000 euros de poulet KFC

Publié le

par Paul Gombert

© Getty Images

Réfléchissez-y à deux fois si vous aussi vous comptiez vous lancer dans le trafic de poulet frit.

C’est une information qui a fait grand bruit sur les réseaux sociaux chinois. The Paper a en effet révélé que cinq étudiants de la province de Jiangsu ont été emprisonnés suite à une escroquerie pour le moins insolite. Profitant d’une faille dans le système, les jeunes hommes pouvaient commander gratuitement, et donc à volonté, du poulet de la célèbre chaîne de restauration rapide.

L’histoire débute en avril 2018, lorsque Xu, l’un des étudiants, découvre un bug dans l’appli KFC qui lui permet de générer un nombre illimité de bons pour obtenir des repas gratuits. Pour ce faire, il lui suffit de passer une commande – sans la valider – sur l’application en utilisant un premier bon, et de demander simultanément un remboursement via le service en ligne WeChat de l’enseigne. Dès lors, il recevait un nouveau bon, sans perdre celui utilisé pour exploiter la faille.

L’homme de 23 ans profite initialement de cette découverte pour s’offrir des repas gratuits. Mais très vite, Xu décide de lancer un petit business en revendant à prix réduit des menus KFC à des personnes de son entourage. Il fait rapidement part de sa technique à quatre autres étudiants, qui l’imitent sans perdre de temps.

En l’espace de six mois, l’escroquerie de Xu prend de l’ampleur puisque, à lui seul, il finit par coûter plus de 58 000 yuans (soit 7 400 euros environ) à Yum China Holdings, la maison mère de KFC en Chine. Ses comparses ne sont pas en reste puisque leurs factures respectives fluctuent entre 8 900 et 47 000 yuans (entre 1 100 et 6 000 euros).

La compagnie finit par se rendre compte de l’arnaque et décide de porter l’affaire en justice. Désignés coupables de fraude, les cinq étudiants ont néanmoins vu leur peine réduite puisque tous ont coopéré et plaidé coupables. Xu a également proposé à l’enseigne de rembourser la totalité de l’argent. Ce dernier a écopé d’une peine de deux ans et six mois de prison, tandis que ses camarades passeront entre dix mois et deux ans et demi derrière les barreaux.

À voir aussi sur food :