AccueilNews

Au Japon, ces melons coûtent aussi cher qu'une voiture

Publié le

par Axel Savoye

© Getty Images

Ces fruits sont considérés comme des produits de luxe que l'on offre à son entourage ou aux personnes importantes.

Cinq millions de yens, soit presque 40 000 euros, c'est la somme à laquelle s'est vendue une paire de melons Yubari King, lors d'une vente aux enchères en 2019, rapportait alors Business Insider. Ces mêmes fruits avaient été vendus 3 millions de yens en 2016 et 2,5 millions de yens en 2008. En fait, le record de vente est battu chaque année et compte bien être renouvelé les années suivantes. Sauf cette année…

Le coronavirus est passé par là et a éloigné la clientèle fortunée des marchés de gros. Cette année, la paire de Yubari King s'est vendue à 120 000 yens, soit un peu moins de 1 000 euros. Ces melons qui valent de l'or sont les premiers fruits récoltés de la saison et sont souvent considérés comme des trophées pour les entreprises locales.

© Instagram/everydaysimon

Par ailleurs, il existe aussi toute une clientèle aisée désireuse de mettre la main sur ces melons pour en faire des cadeaux – un geste courant et très important dans la culture japonaise. À vrai dire, ils sont tellement prisés qu'ils sont même protégés par un label, tout comme le bœuf de Kobé ou le thé vert Yamecha. Mais, rassurez-vous, ils ne coûtent pas tous aussi cher qu'une voiture. En moyenne, un melon au Japon coûte environ 165 euros – ce qui reste toutefois un montant très élevé.

Ce prix s'explique par un soin particulier et une attention constante accordés à ces fruits durant leur croissance de cent jours et leur durée de cultivation d'une année. Les agriculteurs doivent faire attention à nombre de paramètres pour obtenir des melons parfaits, comme la température, la luminosité et la quantité d'eau qu'ils reçoivent.

Les melons sont mêmes massés et polis à la main à la fin de leur période de cultivation, quand des marques en forme de filet de pêche se développent sur la peau. Désormais, vous savez quoi faire si vous êtes perdus au Japon avec 165 euros en poche.

À voir aussi sur food :