© Getty Images

La police sait désormais comment choper vos empreintes sur une tranche de fromage

Au Texas, des farceurs ont été confondus grâce à leurs empreintes déposées sur des tranches de fromage.

Après les Experts à Miami, place aux Experts à Dallas : la police texane a découvert comment, après dépoussiérage, il était possible d’isoler des empreintes digitales à partir de… tranches de fromage. Une aubaine pour les limiers, une tuile pour les chenapans.

Depuis quelque temps, aux États-Unis, le gag à la mode consiste à "cheeser" les autos. En gros, la blague consiste à recouvrir les pare-brises de tranches de fromage type Kraft Singles. Vous savez, cette pâte industrielle qu’on glisse dans les burgers et dont on connaît le fort potentiel conglutinant (un conseil, d’ailleurs, si vous êtes victimes de "car cheesing", n’actionnez surtout pas les essuie-glaces…).

Publicité

Mais, désormais, la fête est finie pour les farceurs et en particulier pour l’un d’entre eux, opérant dans la banlieue de Carrollton. Si "cheeser une voiture" n’est pas encore un crime aux yeux de la loi, le vandalisme l’est bel et bien, et le propriétaire de l’auto l’a bien compris. Suite à son dépôt de plainte, la police s’est mise à chercher le coupable et a eu une idée lumineuse : observer de plus près le fromage en question… Elle connaît désormais ses empreintes digitales.

On ne sait pas si le vandale a été identifié, mais les flics de Dallas, pas peu fiers, ont partagé leurs résultats sur Twitter, photo à l’appui. "Les tranches de fromage produisent de GRANDES empreintes digitales" et peuvent potentiellement servir de preuves. Bons joueurs, ils nous invitent donc à préférer le fromage fondu, si l’on veut blaguer et à utiliser des gants, si l’on veut jouer un mauvais tour à ses ennemis à grands coups de sandwich au fromage… Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenus.

Publicité

Par Konbini Food, publié le 22/01/2020