AccueilNews

Le Fooding rassemble des chefs engagés pour des "Plats de résistance"

Publié le

par Sirine Azouaoui

Le samedi 24 septembre à Paris, le guide Fooding invite treize chefs de tous les pays à venir cuisiner une "gastronomie humaniste".

Chaque année, Le Fooding organise un grand événement. L'année dernière c'était "Tous au bistrot", en soutien à l'initiative de plusieurs restaurateurs après les attentats de Paris. Ce 24 septembre, ce sera "Plat de résistance", à la coopérative La Générale dans le XIe arrondissement parisien. Au menu de cette édition 2016, des chefs venus de tous les pays qui se regroupent pour la bonne cause. Pour chaque menu payé, cinq euros seront en effet reversés à l'association SOS Méditerranée, qui porte assistance aux réfugiés tentant d'arriver en Europe grâce à son bateau l'Aquarius.

Parmi les cuisiniers, que du beau monde

Du côté des Français, le chef Pierre Gagnaire préparera une brandade de morue au pamplemousse. Rien d'étonnant pour ce fou d'agrumes, qui n'hésite jamais à quitter ses fourneaux pour partager sa vision et défendre une cuisine d'auteur et d'émotions.

Gamberro rosso pochées à la verveine, gelée de citron niçois et artichauts épineux.... #paris #france #pierregagnaire

Une photo publiée par Pierre Gagnaire (@pierregagnaire) le

Il y aura aussi le spécialiste de la bistronomie parisienne Franck Baranger, à la tête des cuisines des restaurants à succès Caillebotte et Pantruche, où les gourmands se régalent avec le cochon confit aux épices ou le tartare de veau au fenouil. Et le chef reste pour l'occasion fidèle à sa réinterprétation des classiques avec un petit légume farci, citron et parmesan.

©Club Sandwich

Chez les chefs étrangers, on retrouve la star de la cuisine méditerranéenne, l'Israélien Yotam Ottolenghi, avec son associé palestinien Sami Tamimi, auteurs de la bible des livres de cuisine, Jérusalem. Il y aura aussi Niki Kopcke et Roberta Siao, à la tête du premier restaurant nomade féministe, qui emploie des femmes immigrées et les aide à s'insérer. La chef militante brésilienne Regina Tchelly qui lutte contre le gaspillage alimentaire et veut mettre les favelas au bio et aux jardins partagés, sera aussi de la partie.

À voir aussi sur food :