AccueilNews

Les premiers radis de l’espace viennent d’être récoltés dans l’ISS

Publié le

par Axel Savoye

© Nasa

Comme Matt Damon et ses patates, sauf que c’est pas sur Mars.

Vous souvenez-vous de Matt Damon, cultivant son champ de pommes de terre dans Seul sur Mars ? Bon, parce que la Nasa a reproduit l’expérience mais cette fois à bord de l’ISS et avec des radis, rapporte Food & Wine. Sur place, l’astronaute Kate Rubins vient tout juste de récolter les premiers radis de l’espace dans l’APH (Advanced Plant Habitat), une chambre de culture de la taille d’un four tapissée d’un engrais spécial et d’une gamme de lumières LED pour imiter le soleil.

Enveloppée dans de l’aluminium et conservée en chambre froide, la vingtaine de plants sera expédiée sur Terre en 2021 et comparée à des radis qui ont poussé dans un simulateur d’environnement spatial. Cette expérience de culture spatiale vise à savoir quels légumes peuvent pousser dans l’espace et être comestibles à terme, ce qui serait une grande avancée pour les futures missions spatiales où la nourriture est un élément essentiel à leur bon déroulement.

Après avoir fait pousser une dizaine de légumes différents, de la laitue rouge au chou chinois, les astronautes se sont penchés sur le radis pour sa courte période de pousse : 27 jours. Ces expériences devraient aider la Nasa à réaliser une exploration durable de la Lune programmée pour 2024 jusqu’à 2028. "La culture de diverses plantes nous aide à déterminer celles qui poussent en microgravité et à offrir une meilleure diversité et un meilleur équilibre nutritionnel aux astronautes en mission de longue durée", explique Nicole Dufour, responsable du programme APH de la Nasa au Centre spatial Kennedy.

Selon l’agence, ces cultures pourraient servir également de soutien émotionnel, car elles seraient associées par les astronautes à la vie sur la terre ferme. "Je travaille sur l’APH depuis le début, et chaque nouvelle culture que nous sommes capables de faire pousser m’apporte une grande joie car ce que nous apprenons d’eux aidera la Nasa à envoyer des astronautes sur Mars et à les ramener en toute sécurité", renchérit Nicole Dufour. Il est juste dommage que ces légumes cosmiques ne soient pas destinés à la grande consommation, du moins pour le moment…

À voir aussi sur food :