AccueilNews

Pourquoi Milka (et les autres) n'ont pas le droit aux tablettes carrées

Publié le

par Louise Leboyer

© Getty Images

Le bataille juridique des chocolats prend fin.

Le verdict est tombé. Ni Milka, ni aucune autre marque de chocolat, n’aura le droit de commercialiser des tablettes carrées. La cour fédérale de Karlsruhe a estimé que la forme de ces tablettes était un signe distinctif de la marque Ritter Sport et lui a accordé l’exclusivité du carré.

Produites depuis 1932, les tablettes carrées de la marque allemande sont vendues comme pouvant se glisser plus facilement dans une poche sans se casser. C’est devenu la forme emblématique de Ritter Sport et la marque a décidé de la breveter en 1993. Mais, en 2010, Milka tente de mettre fin au monopole du carré en lançant sa propre tablette carrée.

Depuis dix ans, Milka et Ritter Sport s’opposent devant la justice. Ritter Sport défend l’association évidente par les consommateurs de l’emballage carré à la marque, alors que la porte-parole du groupe Mondelez (propriétaire de Milka) affirmait au quotidien Spiegel qu’une "forme universelle et commune" comme le carré ne pouvait être l’exclusivité d’une marque. Contrairement aux prismes Toblerone, par exemple.

Après une première instance favorable à Milka, puis un appel donnant raison à Ritter Sport, c’est finalement la plus haute instance juridique allemande qui a accordé l’exclusivité de la forme carrée de la tablette à Ritter Sport. Une décision que la marque entend bien faire valoir à qui voudra essayer de commercialiser une tablette carrée.

Les tablettes carrées seront donc uniquement associées à Ritter Sport, au même titre que les emballages mauves, dont la couleur a été déposée, sont la marque de fabrique de Milka. 

À voir aussi sur food :