(© Getty Images)

Passion jardinage : comment faire pousser des oignons nouveaux sur un rebord de fenêtre ?

Une méthode simple qui fonctionne aussi avec les poireaux, l'aillet ou les cébettes.

Un nouveau hobby qui devient une tendance pendant le confinement, Eater affirme que de plus en plus de personnes cultivent des pieds de cébette dans des pots, sur le rebord de leur fenêtre. Une occupation simple, pendant les longues journées passées à la maison. Aux États-Unis, les "scallions" ou cébettes, sont plus répandues que chez nous, mais il va de soi que cette méthode très simple fonctionne aussi sur nos petits oignons nouveaux aux tiges bien vertes.

Un passe-temps plus gratifiant qu’il n’y paraît

En effet, la culture d’oignons nouveaux s’est imposée comme une nouvelle mode pour beaucoup de personnes qui s’ennuient chez elles en ces temps de confinement. Un passe-temps pas simplement symbolique. Pour cause, selon l’écrivaine Kat Thomspon, le fait de pouvoir cultiver ses propres poireaux et oignons est significatif, à une époque où même sortir faire les courses représente un danger, à cause d’une possible contamination par le coronavirus.

Publicité

"Les cultivateurs en herbe d’oignons verts ressentent donc un sentiment de gratification. Ce dernier est simple à éprouver, il suffit de couper un petit pied de la plante, pour le plonger dans un verre d’eau. Les racines apparaissent au bout de quelques jours et une fois que le pied a atteint une certaine taille, il suffit de renouveler l’opération."

Enfin, cultiver des oignons permet de prendre conscience de l’importance des petites choses, que nous considérons depuis trop longtemps comme acquises. En effet, acheter des légumes au supermarché était toujours facile et faire pousser ses propres plantes, même en toute petite quantité, nous rappelle que rien ne vient sans travail. Alors si vous avez le temps et les moyens, pourquoi ne pas cultiver votre jardin pendant le confinement ?

Publicité

Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini food, c’est par ici !

Par Hong-Kyung Kang, publié le 05/05/2020