AccueilNews

Mystère élucidé : voici pourquoi il a neigé du chocolat sur la bourgade d'Osten en Suisse

Publié le

par Lisa Drian

© Getty Images

Le délicieux incident s'est produit dans une chocolaterie de la ville.

C’est un peu Charlie et la Chocolaterie, mais pour de vrai. Une chocolaterie de la marque bien connue Lindt & Sprüngli a eu, selon l’Associated Press, un léger problème avec son système de ventilation… alors qu’elle fabriquait des éclats de cacao torréfiés.

Ajoutez à cela des vents violents et vous vous retrouvez avec une légère couche de cacao dans les rues environnantes. Un rêve qui devient réalité pour certains habitants ? Un représentant de la marque a expliqué qu’une "voiture était légèrement recouverte" et a proposé de couvrir tous les frais de nettoyage pour les maisons et autres voitures touchées par cette pluie sucrée.

La société a également rassuré ses habitants en leur expliquant que la poudre de cacao n’est pas nocive et que le problème de ventilation a été réglé depuis. Les incidents qui surviennent dans les chocolateries sont toutefois plus nombreux qu’on l’imagine.

Les accidents chocolatés sont nombreux

À Werl, en Allemagne, une tonne de chocolat s’est déversée dans les rues suite à un "défaut technique". En décembre 2018, un réservoir de livraison à DreiMeister a débordé et a recouvert West Street d’un énorme gâchis, qui a rapidement posé problème.

Très vite, le chocolat a refroidi et durci et plus de 20 pompiers ont dû utiliser des pelles et des pioches pour débarrasser la route. La chaussée encore glissante avait été nettoyée avec de l’eau chaude, principalement. Les équipes de nettoyage ont pu repartir avec leur butin, en guise de récompense.

Les incidents dans les chocolateries ne datent pas d’hier. En 1919, une équipe de pompiers a tenté d’éteindre un incendie dans la fabrique de chocolat Rockwood & Company, à Brooklyn. Une rivière de cacao brut, de sucre et de beurre s’est propagée dans Flushing Avenue, pour le plus grand bonheur des enfants, explique le média Food&Wine.

"Les petits gars sont tombés à genoux avant l’inondation imminente et ont trempé avidement leurs doigts crasseux", raconte le Brooklyn Daily Eagle. "Une heure plus tard, quand tous les visages ont été généreusement enduits, plusieurs voitures ont répondu à un appel d’urgence au service de surveillance." Probablement leur meilleure journée d’école.

À voir aussi sur food :