(© Getty Images)

OK boomer de l'antiquité : il y a 3 500 ans, nous étions déjà des gros pollueurs

La culture du tout jetable ne date pas d'hier : on a retrouvé des piles de tasses en argile à usage unique, vieilles de 3 500 ans.

À l’heure où l’écologie et la protection de la planète deviennent des questions de survie, le British Museum se tourne vers le passé et inaugure une exposition intitulée "Nous et les déchets". Eh bien nos ancêtres Homo Sapiens furent comme nos boomers, ils n’en avaient rien à carrer de l’environnement et détestaient faire la vaisselle.

L’exposition repérée par Vice comprend une belle tasse jetable vieille de 3 500 ans utilisée par la civilisation minoenne (une civilisation antique vivant sur les îles de la mer Egée) et une multitude de "verres" à vin sans anse (trouvés dans les ruines du Palais de Cnossos en Crète)

Publicité

Homo gaspilleur Sapiens

La culture du gobelet jetable à usage unique remonte donc à des milliers d’années. "À l’époque, explique Julia Farley, la conservatrice du British Museum, l’élite étalait sa richesse et affirmait sa supériorité en organisant de grandes fêtes et de grands festins". À l’issue de ces ripailles, on balançait, sans sourciller, la vaisselle dans la nature.

À plus de 3 000 ans d’écart, l’argile des Minoens et le plastique moderne ont des similitudes : accessible à tous, bon marché, faciles à travailler, ces deux matériaux restent surtout dans les sols pendant très très longtemps. Mais "bien que les Minoens aient jeté des milliers de tasses en argile, rajoute Julia Farley, ce n’est rien comparé à la quantité de déchets que nous produisons quotidiennement." Selon National Geographic, 3,5 millions de tonnes de plastique et "d’autres déchets solides" sont générés chaque jour dans le monde.

Par Konbini Food, publié le 02/01/2020

Pour vous :