AccueilNews

On a décodé la déclaration d’amour d’Orelsan au kebab de sa ville

Publié le

par Robin Panfili

Un hommage aux fins de soirées à Caen et au kebab qui a rempli l’estomac de nombreux jeunes fêtards.

Dans son tout dernier album, Civilisation, Orelsan se laisse aller à une intrigante référence sur le prérefrain de la chanson Du propre. Après une écoute, puis deux, il nous a été impossible de la saisir.

"Cinq heures du mat' sur le port, un dernier shot (dernier shot)
C’est pour ma ville, sauce magique beau gosse (sauce magique, sauce magique)"

Bien heureusement, des internautes se sont chargés de décoder pour nous cet hommage aux fins de soirées caennaises. Dans ce titre, donc, l’artiste fait référence à un kebab mythique de la ville, situé près du port de Caen et considéré comme l’un des meilleurs de la ville, les Délices Magic Beau Gosse.

Un kebab qui, en plus d’un incroyable nom et d’une devanture unique en son genre, dispose donc d’une sauce spéciale et secrète, la sauce magique beau gosse. Bref, une pensée du rappeur qui n’a pas manqué d’émouvoir les Caennais de naissance, de cœur ou d’adoption.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

"Trop content"

Sur Twitter, Alexandre-Reza Kokabi, un membre de la famille propriétaire de l'établissement, a partagé son émotion après cet hommage inattendu. "Trop content. Dans le morceau Du propre, sur son nouvel album, Orelsan fait une superbe référence au kebab de mon oncle, ma tante et mes cousins, qui est installé juste en face de la tour Leroy, à Caen". L'occasion pour lui de refaire l'historique de ce lieu emblématique de la jeunesse caennaise, situé à proximité du port de plaisance.

"Ce kebab, ils l’ont ouvert quelques années après leur arrivée en France. C’est vite devenu une institution pour les Caennais. Un endroit où l’on boit le café après un tour au marché le dimanche, où on se retrouve le midi quand on est au collège, et aussi en sortie de boite...".  Il ajoute : "Au départ le kebab s’appelait 'Les Délices de la Tour', mais tout le monde l’appelait 'Délices Magic Beau Gosse' alors à force il a vraiment été rebaptisé comme ça."

Quand à la fameuse sauce, citée dans la chanson d'Orelsan, il n'en livre pas la recette, secrète, mais revient sur son histoire et le contexte de sa création. "Mon oncle est l’inventeur de la 'sauce magique beau gosse', dont Orelsan raffole. La recette se transmet de génération en génération. Pourquoi ce nom ? Car il a coutume d’appeler ses client.e.s 'bogosse' et 'bellegosse', et que la sauce est vraiment magique."

À voir aussi sur food :