AccueilNews

Pendant le confinement, les Français ont (largement) préféré la bouffe au sexe

Publié le

par Konbini Food

(© NBC)

C’est une étude statistique qui le dit.

L’an dernier, quelques jours seulement avant le début du premier confinement, la situation était (à peu près) à la normale, nous apprenions que 54 % des jeunes Français préféraient la bouffe au sexe. Depuis, les choses ont quelque peu changé. D’abord, il y a eu une pandémie mondiale et une vaste crise sanitaire, ensuite les Français ont été contraints de rester chez eux, privés de bars et de restaurants, et ont dû se (re)mettre à cuisiner.

Une étude de l’Ifop, réalisée pour la plateforme de livraison Just Eat, nous livre aujourd’hui quelques chiffres instructifs sur l’évolution de notre comportement et de notre ressenti face à la nourriture et au sexe. "Quand notre quotidien est bouleversé, avec une vie à 100 % chez soi, on se demande si ces instants de détente sont envisagés autrement, s’interroge l’étude. Or, il semblerait que ce soit sans appel, la food représente LE confort absolu de nos confinements passés, là où le sexe passe au second plan."

En effet, 35 % des Français semblent avoir préféré la bouffe au sexe, selon les conclusions de cette enquête statistique. Aussi, qu’ils soient en couple ou célibataires, le constat est relativement similaire chez les Français : c’est la nourriture qui a pris le dessus. En revanche, pour la tranche des 35-45 ans, le choix a été particulièrement difficile puisque 24 % d’entre eux ont opté pour les deux solutions en même temps – ou presque.

L’étude donne également quelques autres chiffres surprenants. 10 % des Français auraient eu des rapports sexuels dans leur cuisine, alors que 22 % auraient opté pour la livraison – plutôt que de cuisiner à la maison – pour une soirée romantique. Enfin, on apprend que 8 % des Français, notamment les plus jeunes, auraient rusé pour avoir des rendez-vous intimes… alors que 5 % d’entre eux auraient carrément choisi de se faire passer pour un livreur afin de se rendre chez une conquête malgré l’interdiction de déplacement.

À voir aussi sur food :