AccueilNews

Cette photo d'une cheffe épuisée fait le tour du monde

Publié le

par Robin Panfili

© Camilla Moccia/AFP

En Italie, comme ailleurs dans le monde, la crise sanitaire continue de pousser à bout le monde de la restauration.

Après quelques semaines de sursis, l'Italie vient de prendre la décision de refermer ses bars et restaurants face à la crainte d'une nouvelle flambée épidémique. Une étape douloureuse de plus pour le personnel de la restauration n'ayant de cesse de faire face aux restrictions sanitaires depuis un an désormais.

Si les prises de parole de chefs et restaurateurs influents ont permis de mettre en avant leur colère, c'est aujourd'hui une photo virale qui met en lumière le désespoir de toute la profession et le soutien du public. On y voit une femme épuisée, à bout de forces, assise au sol dans la cuisine de son restaurant, la tête plongée dans ses bras.

© Camilla Moccia/AFP

La photo, publiée sur Twitter, a fait énormément de bruit en Italie. Non seulement parce qu'elle symbolise à elle seule la période inédite et troublée que nous traversons, ensuite parce qu'elle semble résumer l'impuissance des chefs, cuisiniers, restaurateurs, commis, plongeurs, serveurs face à des décisions politiques qui les dépassent parfois. "Je n'ai plus de larmes, plus de forces et plus aucune dignité. Et pourtant ça parle, parle, parle…", peut-on lire dans la légende du tweet.

La femme en question est Camilla Moccia. À 22 ans, elle est propriétaire et cheffe au Bistrot della Pasticciona à Ostie, dans l'ouest de Rome (Italie) et est devenue, en quelques, le symbole de la frustration et de l'épuisement généralisé face à une crise sanitaire qui n'en finit plus. La photo, prise par sa mère, a été prise juste après l'annonce d'une nouvelle fermeture des bars et des restaurants en Italie. 

"C'était un moment de désespoir, a-t-elle confié dans une interview accordée à Fine Dining Lovers. Nous allions repasser en zone rouge et j'ai eu besoin de rassembler mes pensées et mes forces pour affronter ce moment et ceux allaient arriver. Je ne m'attendais pas à ce que la photo devienne virale, mais je suis heureuse que cela se soit produit". 

Cette image nous a immédiatement fait penser à un autre cliché, lui aussi très symbolique, publié il y a quelques semaines. On y voit deux employés d'une franchise de Domino's Pizza à San Antonio (États-Unis), exténués après un service de quatre heures.

"Travailler pendant cette crise sanitaire. Ils avaient l'équivalent d'un week-end de nourriture et tout est parti en quatre heures, confiait July DeLuna, l'internaute ayant envoyé l'image à la chaîne de télévision Fox 29. Cette équipe a aidé ceux qui avaient besoin d'aide. Ce sont des travailleurs essentiels qui ont besoin d'être reconnus comme tels. C'était la seule pizzeria ouverte. Toutes les autres étaient fermées." 

À voir aussi sur food :