AccueilNews

Pourquoi la Grèce interdit la musique dans ses restos (non, ce n’est pas absurde)

Publié le

par Konbini Food

© Paramount

Une mesure qui étonne, mais qui répond à une vraie logique.

Le 3 mai prochain, la Grèce va rouvrir ses bars et restaurants. Si les tablées seront limitées à six personnes, les Grecs pourront toutefois revivre un semblant de retour à la normale… à une exception près. La musique sera interdite dans les établissements et commerces de bouche. Une décision qui a surpris, voire parfois provoqué une forte incompréhension et défiance vis-à-vis des autorités, mais qui n’est pas aussi absurde qu’elle n’y paraît aux premiers abords.

Comme cela a été démontré au cours de ces derniers mois, un fond sonore trop élevé contraint les convives à se rapprocher pour mieux s’entendre, et surtout à parler plus fort pour se faire entendre. Un constat rappelé par Athanassios Exadactylos, président de la Panhellenic Medical Association à la télévision grecque. "La musique oblige [les gens] à élever la voix et à faire un plus grand effort pour être entendus et les gens se penchent plus près pour entendre… C’est la seule explication pour interdire la musique", a-t-il expliqué.

En France, on se souvient notamment de Holybelly qui, lors de ses quelques brèves réouvertures, avait pris la décision de baisser le volume sonore dans ses établissements afin de ne pas forcer le personnel et les clients à hausser la voix, et donc produire davantage d’aérosols. 

À voir aussi sur food :