(© Getty Images)

Pourquoi la pénurie de whiskies japonais prestigieux s'accélère

On vous avait prévenu : victimes de leur succès, trois des meilleurs whiskies de Nikka ne seront plus disponibles dans un mois.

Il y a deux mois, on vous alertait de la bulle spéculative autour des single malts japonais, devenus en 20 ans le must des fines gueules : effet de mode, demande mondiale supérieure à l’offre locale, flambée des prix (une collection de bouteilles rares s’est vendue aux enchères pour plus de 900 000 euros), distribution internationale en mode surbooking (sans possibilité de reclassement…) et risque réel de rupture des stocks.

Bye bye, les Taketsuru Pure Malt

Eh bien, nous y sommes : après l’arrêt des ventes du subtil "Fuji-Sanroku Tarajuku Genshu 50" de Kirin et les inénarrables "Hakushu" et "Hibiki" de Suntory, une autre série de whiskies japonais très appréciés va s’arrêter d’ici fin mars. Le célèbre distillateur Nikka Whisky ne peut plus produire ses fameux "Taketsuru Pure Malt" 17, 21 et 25 ans d’âge. Victime de son succès, cette série considérée comme l’une des meilleures, tant par sa complexité que par sa précision des assemblages, est à sec. Lot de consolation : seul le "Taketsuru Pure Malt", sans âge, sera au rendez-vous.

Publicité

Bref, deux solutions s’offrent à ceux qui possèdent ces petites merveilles en voie de disparition : inviter l’équipe de Konbini food à une dégustation entre bons amis (on ramène les sashimis) ou jouer les spéculateurs sans vergogne en revendant les flacons à prix d’or.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Par Konbini Food, publié le 03/03/2020