AccueilNews

Sacrilège : non, il ne faut pas mélanger le wasabi avec la sauce soja

Publié le

par Julie Morvan

(© Getty Images)

Pas de panique, il y a une autre méthode pour assaisonner vos sushis dans les règles de l’art.

Avis à tous ceux qui avaient l’habitude de mélanger le wasabi avec leur sauce soja : arrêtez tout ! Selon Sora News, le "wasabi joyu" (pour "wasabi" et "shoyu", la sauce soja) serait en réalité une grave atteinte culinaire à la gastronomie nipponne.

Plusieurs restaurants de sushis basés à Tokyo ont récemment insisté sur les dégâts aromatiques d’une telle opération : en dissolvant le wasabi dans la sauce, cette dernière se retrouve souillée et son équilibre si précieux en est gâché. Quant au wasabi, il en perd toute son épice qui nous picote le nez, son goût, bref, son essence même.

Alors, comment savourer ses sushis sans s’attirer les foudres des grands chefs japonais ? C’est en réalité extrêmement simple. Selon l’établissement tokyoïte Itamae Sushi Edo, il faut appliquer le wasabi directement sur le poisson pour neutraliser sa graisse et le rendre encore plus savoureux, puis le tremper dans la sauce soja. Ce conseil s’applique particulièrement pour les poissons gras comme le "chuutoro" ou le "ootoro", deux morceaux de thon.

Il existe cependant une situation très précise dans laquelle le "wasabi joyu" est autorisé, voire encouragé : lorsque vous mangez un "kaisendon", un bol de fruits de mer. À Osaka ou Ishikawa, on recommande de déposer le wasabi dans une petite assiette, d’y rajouter un peu de sauce soja puis de verser le tout sur le bol.

À voir aussi sur food :