AccueilNews

Si le Covid vous a fait perdre le goût, ce livre de cuisine (gratuit) est fait pour vous

Publié le

par Julie Morvan

(© Getty Images)

17 recettes pour tenter de réveiller vos papilles endormies.

Il y a quelques mois, on vous avait dégotté un petit kit de rééducation olfactive venu tout droit de Bordeaux. Cette fois-ci, il faut aller de l’autre côté de la Manche pour tenter de retrouver le goût et l’odorat, nous raconte The Washington Post.

Ryan Riley et Kimberley Duke, deux chefs anglais, ont trouvé la solution pour stimuler nos sens et nous faire apprécier à nouveau la cuisine. Ils ont compilé une petite vingtaine de recettes spécialement conçues pour les victimes d’anosmie, la perte de l’odorat, mais aussi de parosmie, une distorsion de l’odorat.

Le livre de cuisine est bien fourni et propose des plats aussi beaux que bons : des biscuits salés umami, la fameuse cinquième saveur identifiée au Japon, un mac and cheese au bleu et aux champignons, des tartelettes à la cerise et aux amandes…

Des résultats probants

L’idée est inspirée de l’enfance des deux amis : leurs mères respectives sont mortes d’un cancer après avoir subi de violentes chimiothérapies qui ont atteint leur perception du goût. Un drame qui a profondément marqué Riley et Duke. En 2019, ils ont donc décidé d’ouvrir Life Kitchen, une école de cuisine gratuite destinée à redonner le goût des aliments aux personnes atteintes de cancer.

Puis, avec la perte massive de goût et d’odorat entraînée par la pandémie, l’équipe de Life Kitchen s’est mobilisée pour retranscrire les recettes dans un livre de cuisine, Taste & Flavour. En préambule de l’ouvrage, les deux chefs résument :

"En utilisant cinq éléments – l’arôme, l’umami, la texture, la superposition d’ingrédients et les épices qui réveillent les sensations culinaires du nerf trijumeau, responsable de la perception de la menthe, du wasabi ou de la cannelle par exemple –, nous avons réappris à plus de 1 000 personnes atteintes de cancer à savourer la nourriture."

Les recettes ont été testées (et approuvées !) par plusieurs personnes ayant contracté le coronavirus et qui ont perdu leurs perceptions olfactives et gustatives. Les indications sont claires, simples, et ont eu des résultats probants. Riley raconte par exemple au Washington Post en avoir vu certains goûter un plat et se mettre à pleurer en sentant enfin quelque chose pour la première fois depuis des mois. "La nourriture est ce qui nous unit tous, et nous devrions tous pouvoir en profiter", conclut-il.

La version numérique gratuite de Taste & Flavour est disponible juste ici.

À voir aussi sur food :