© Getty Images

Un "hôpital" pour les plantes en souffrance après le confinement

Abandonnées ou délaissées pendant le confinement, cet "hôpital" tente de leur donner une seconde jeunesse.

Après deux mois d’abandon et de confinement, sans eau ni soleil, de nombreuses plantes se retrouvent aujourd’hui en piteux état. Plantes d’open spaces, de restaurants d’entreprise ou d’appartements, elles se trouvent ainsi aujourd’hui assoiffées, desséchées, voire à l’agonie pour certaines. Pour leur venir en aide et tenter de les ramener à la vie, des jardiniers de la start-up Merci Raymond (on vous en parlait ici) ont ouvert le tout premier "hôpital" pour plantes en souffrance à Paris.

"Beaucoup de plantes et d’espaces végétalisés sont morts ou ont dépéri, dans les entreprises fermées et chez les particuliers partis, dit Hugo Meunier, le fondateur de la start-up Merci Raymond, au Parisien. Nous partons du principe que ces plantes valent encore quelque chose, beaucoup peuvent être relancées."

Publicité

La start-up, spécialisée dans l’agriculture urbaine, la végétalisation d’espaces et désormais dans la restauration ou la bière, a donc également ouvert ce service de sauvetage et de premiers secours. Pour établir le diagnostic, il vous suffit d’envoyer une photo de votre plante ici et d’attendre quelques heures. Un jardinier vous contactera ensuite pour venir récupérer la plante et lui prodiguer les soins nécessaires.

En fonction de son état, Merci Raymond vous proposera un rachat de la plante – à partir de 1 euro. Ce montant pourra être réinvesti dans une commande végétale ou reversée sous forme d’un don à l’Institut Pasteur, pour la recherche de traitements et vaccins contre le Covid-19. Pour l’heure, la start-up a déjà pris en charge les plantes et compositions en souffrance d’un restaurant parisien ou encore le mur végétal intérieur d’une entreprise, ajoute Le Parisien.

À lire aussi : Le guide de survie pour garder vos plantes en vie lorsque vous partez en vacances

Par Robin Panfili, publié le 19/05/2020