AccueilNews

Une araignée (vraiment) très venimeuse retrouvée dans les bananes d’un supermarché

Publié le

par Anna Finot

Cet article est déconseillé aux arachnophobes.

La journée de Joe Stein s’annonçait on ne peut plus banale, et pourtant ce chauffeur de taxi de 37 ans n’est pas près d’oublier cette matinée du 12 novembre. Et pour cause. Alors qu’il s’apprêtait à décrocher une banane de son régime pour cuisiner son traditionnel porridge, le Londonien remarque une tache noire sur la peau jaune du fruit. Loin d’être une moisissure, Joe se penche davantage et remarque tout à coup des petites pattes poilues qui s’agitent…

Nez à nez avec une araignée, il bondit immédiatement en arrière, jette aussitôt le régime de banane à la poubelle et alerte sa petite copine en criant de ne surtout pas s’approcher de la cuisine. Un excellent réflexe qui peut paraître excessif mais qui lui a en réalité sauvé la vie. Joe découvre en effet quelques minutes plus tard, en examinant la bête de plus près, qu’il s’agit d’une araignée venimeuse mortelle. Heureusement pour eux, la dangereuse arachnide était déjà morte. Fiou.

Chargement du twitt...

Sorti d’affaire, le couple n’en est pas moins traumatisé. Après plusieurs recherches approfondies, Joe trouve l’origine de la défunte : une araignée vagabonde du Brésil, également connue sous le nom de Phoneutria fera ou d’araignée-banane. Pour lui, ça ne fait pas doute. C’est elle.

Communément trouvée en Amérique du Sud, elle aime s’accrocher aux feuilles ou aux régimes de bananes et a même été désignée par le Guinness des records comme l’araignée la plus venimeuse au monde car elle possède le venin neurotoxique le plus actif de toutes les araignées vivantes.

Et c’est pourtant au supermarché Sainsbury’s de West Wickham que Joe achète ce régime de bananes cultivé en Colombie. Le supermarché a depuis pris contact avec Joe pour s’excuser de sa dangereuse expérience client. Un incident extrêmement rare, mais qui fait froid dans le dos quand on réalise que faire ses courses peut être aussi dangereux que de se retrouver dans la jungle…

À voir aussi sur food :