AccueilNews

Victime de son succès, le resto de burgers à 2,70 euros a (enfin) rouvert ses portes

Publié le

par Konbini Food

© Instagram

Une réouverture et une seconde adresse pour satisfaire la demande.

Il y a quelques semaines, une vidéo postée sur TikTok dévoilait au grand public l’existence d’un snack pas comme les autres. Dans ce petit restaurant, savamment baptisé Mangez et cassez-vous, les clients venaient déguster des burgers faits maison vendus entre 2,70 et 2,90 euros – et une soupe à 250 euros (oui, vous avez bien lu). Des prix imbattables qui lui ont rapidement valu un raz-de-marée de nouveaux clients, forçant le gérant Aniss Messadek à fermer ses portes.

"Nous n’arrivons nous-mêmes pas à croire ce que nous allons écrire : on ferme parce qu’il y a trop de monde. Notre toute petite structure n’est pas adaptée, ça nous fait trop mal de vous faire faire une ou deux heures de queue, on préfère fermer le restaurant que de vous faire subir ça ! Nous vous faisons toutes nos excuses pour ces longues heures d’attente en face du restaurant", déclarait-il alors.

Quelques semaines plus tard, le restaurant a finalement rouvert ses portes dans le quartier d’Alexandre Dumas, et a annoncé l’ouverture d’un nouvel établissement, plus grand, dans le quartier de Chaussée-d’Antin (9e). Un événement que n’a pas manqué de documenter le youtubeur culinaire le plus en vue de l’Internet français, FlorianOnAir. 

À l’origine de ces petits prix, le fait maison et énormément de travail. Un modèle économique qui peut étonner, mais qui se tient à en croire le gérant qui reconnaît ne pas compter ses heures de travail. Le pain, les frites, les sauces (à l’exception du ketchup et de la moutarde) et les desserts sont entièrement cuisinés sur place. "La farine, les œufs et l’eau pour le pain sont des matières premières qui ne coûtent pas cher", confiait-il. 

Mangez et cassez-vous
64, rue Alexandre Dumas (XIe)
39, rue Taitbout (IXe)

À voir aussi sur food :