AccueilAdresse

Voici 15 restaurants ouverts en août à Paris

Publié le

par Robin Panfili

© Chris Saunders/Untold Stories

Ne nous remerciez pas.

Vos amis sont en vacances et vous êtes bloqué, seul, à Paris. Pire encore, les chefs de vos restos préférés sont, eux aussi, partis en vacances ? Pas d’inquiétude, voici quelques tables qui resteront ouvertes durant le mois d’août, pour tous les goûts et tous les budgets.

Substance

© Matthias Marc via Instagram

La table dont tout le monde va parler, tenue par le jeune chef Matthias Marc, l’une de nos révélations de l’année. Au programme : une équipe de folie, un cadre somptueux et une cuisine (très) inspirée.

Pouliche

© Pouliche

La table d’Amandine Chaignot vous accueillera tout l’été. Après des mois de confinement difficiles, une reconversion de quelques semaines en petit marché de producteurs, Pouliche est de nouveau sur pied. C’est tout ce dont on avait besoin.

EDO x Mory Sacko

© Chris Saunders/Untold Stories

Le projet éphémère du Palais du Tokyo, piloté par le chef Mory Sacko, juste avant l’ouverture de son MoSuke. Face à la tour Eiffel, une cuisine aux influences japonaises et africaines, servie dans un cadre futuriste et entièrement repensé pour l’occasion. Testé et approuvé.

L’Avant-comptoir du marché

© Avant-comptoir du marché

Le repaire de Yves Camdeborde, "père" de la bistronomie et ses dizaines de portions à déguster (terre et mer) restent ouverts. Choisissez votre bouteille, laissez-vous porter par la carte et vivez un moment simple et unique que vous n’aurez pas l’occasion de revivre ailleurs.

Popains

Le resto éphémère de la brasserie Popihn, piloté par le journaliste-cuisinier-et-ami-de-la-maison Jordan Moilim. Au menu : ça dépend. Des wontons porc-crevette frits, des smash kefta, du labneh, des sucrines au BBQ… En fait, peu importe, car il y aura toujours de quoi vous faire plaisir.

Baieta

© Baieta

Bienvenue en terre niçoise… ou presque. Surtout, bienvenue chez Julia Sedefdjian, plus jeune étoilée de France et cheffe prodigieuse aux commandes d’une table mettant à l’honneur toutes les saveurs de la Méditerranée, de la bouillabaisse à l’aïoli, en passant par la socca et la pissaladière. L’occasion idéale pour goûter à cet étoilé en évitant la cohue.

21G Dumpling

L’une de nos adresses préférées dès qu’il est question de s’enfiler des dim sum et autres xiao long bao. À noter que depuis quelques semaines, le restaurant propose un bao burger, savante création à mi-chemin entre le burger américain et le gua bao taïwanais.

Mr T.

(© Club sandwich)

L’un des coups de cœur de l’année passée pour la rédaction de Konbini food. Mr. T revisite avec classe et finesse des classiques de la street-food et c’est réussi. Très réussi, même.

Frenchie Pigalle

Et si, pour cet été, on allait retrouver les créations de Greg Marchand à Pigalle, plutôt que dans son petit royaume de la rue du Nil ? Ici, une cuisine décomplexée naviguant entre les nuggets de ris de veau (caviar et crème crue) et les couteaux de plongée, fraises et concombres.

Eels

Vous attendiez le bon moment pour découvrir votre nouveau bistrot préféré ? Voici l’occasion rêvée de s’attabler (et s’attarder) chez Adrien Ferrand, dont le nom, s’il ne vous dit encore rien, sonnera bientôt dans vos oreilles comme une évidence.

Gramme

Notre coffee-shop sucré et salé reste ouvert pour les beaux jours. Bonne nouvelle pour nous, qui avions prévu de noyer notre désarroi d’un été à Paris dans des cookies choco-noisettes.

Goguette

© Robin Panfili/Konbini food

Si le chef italien Gianmarco Gorni a fait un bref passage à Top Chef, c’est néanmoins dans les cuisines de Goguette qu’il s’illustre le mieux. Petites assiettes bien pensées et vins natures à gogo, le restaurant est également idéalement placé pour se détendre à l’ombre de grands platanes. Ça, à Paris et en plein été, c’est précieux.

Coup d’œil

Assiettes à partager, vins bien faits et terrasse ombragée : que demander de plus pour survivre à un été caniculaire à Paris ?

Botanique

La table pilotée par le chef Sugio Yamaguchi sera ouverte tout l’été. On pourrait s’arrêter là, mais on ne résiste pas à l’envie d’en rajouter une couche : les menus sont splendides, les prix sont impeccables et les assiettes irréprochables. Foncez.

Bruce

(© Club sandwich)

L’essayer, c’est l’adopter. Bienvenue chez Bruce, un bistrot aux influences asiatiques, où l’on vous conseille d’opérer de la manière suivante : asseyez-vous, commandez sans trop réfléchir et partagez le tout. Conseil de la rédaction : foncez sur la burrata à la japonaise, sur leurs nouilles et leur fried chicken énervé.

À voir aussi sur food :