AccueilNews

Il existe un site qui traque (en temps réel) les machines à McFlurry en panne

Publié le

par Axel Savoye

© McBroken

Pour éviter que vos envies de crème glacée échouent une fois arrivé dans votre McDonald's de quartier.

Ce qui n’était au départ qu’une plaisanterie est devenue une affaire prise au sérieux par les milliers de consommateurs de McFlurry aux États-Unis et en Europe. Alors qu’il cherchait désespérément à s’offrir la crème glacée emblématique de McDonald’s, Rashiq Zahid, un ingénieur en informatique de 24 ans, a eu l’idée de créer McBroken. Cette interface recense aux États-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni les pannes des machines à McFlurry pour le plus grand bonheur des clients qui ont décidé de prendre l’air uniquement pour contenter leur besoin en sucre, rapporte Food & Wine.

Rashiq Zahid a, au départ, programmé son site pour que ce dernier commande toutes les minutes un McFlurry avec l’application McDonald’s dans tous les points de vente aux États-Unis. Ce qui représente un achat de 18 752 dollars par minute. Mais n’ayez aucune crainte, ni dollar ni crème glacée n’ont été jetés par la fenêtre. La manipulation a seulement pour but de rendre compte des points de vente où les McFlurry sont indisponibles. L’application a cependant bloqué le bot de McBroken car elle a reconnu que ces commandes étaient l’œuvre d’un robot. Le jeune ingénieur a alors espacé les commandes toutes les trente minutes.

Interviewé par The Verge, Rashiq Zahid raconte adorer "fouiller dans les différentes applications et regarder les dispositifs de sécurité et les interfaces de programmation". Ce qui n’était pour lui qu’un passe-temps a trouvé les faveurs de plusieurs milliers de personnes, dont le vice-directeur de la communication de McDonald’s aux États-Unis, qui s’est fendu d’un tweet de remerciement.

"Désolé, la machine est en panne" est un refrain qui résonne souvent aux comptoirs des McDo. Ces pannes sont cependant plus fréquentes aux États-Unis qu’en France, car les clients américains ne prennent pas le temps de s’asseoir pour manger et préfèrent commander via le McDrive. Moins de fonds sont donc investis dans la rénovation des restaurants, contrairement en France, où on n’est pas du genre à plaisanter sur ce sujet. Les McDo américains ont alors tendance à être moins soucieux de l’hygiène et de l’entretien des équipements. À l’heure où sont écrites ces lignes, plus de 10 % des machines recensées par McBroken sont en panne et 27 % d’entre elles se trouvent à New York.

En plus de son succès inattendu, McBroken révèle aussi une réalité socio-démographique derrière ces pannes de machines à McFlurry. Avec les données du site, un utilisateur de Twitter a extrait plusieurs statistiques sur ces pannes. Selon ses recherches, on retrouve d’abord davantage de McDonald’s dans les quartiers "blancs" et aisés qu’ailleurs, tandis que les pannes surviennent le plus souvent dans les quartiers "noirs" et défavorisés. À en croire son analyse, la chaîne de fast-food aurait donc tendance à moins investir dans les quartiers défavorisés, que ce soit pour ouvrir de nouveaux restaurants ou pour entretenir ceux qui existent déjà.

Ce qui ressort de ces chiffres, donc, c’est que McDo investit là où il y a de l’argent, et là où il y a de l’argent, il y a aussi des machines à McFlurry opérationnelles.

À voir aussi sur food :