AccueilNews

Voici une bouteille de vin en papier 5 fois plus légère que le verre

Publié le

par Louise Leboyer

© Frugalpac

Pour alléger votre sac de courses et votre empreinte carbone.

La compagnie britannique Frugalpac a lancé une nouvelle bouteille de vin… en papier. Pas de panique, la bouteille est composée à 94 % de carton recyclé, mais également d’une doublure en plastique alimentaire pour la rendre hermétique, comme l’explique le site Food and Wine. Le packaging en papier est non seulement "comparable en termes de coûts aux bouteilles en verre étiquetées", mais elles permettent aussi d’être "réfrigérées et de garder le liquide frais plus longtemps".

© Frugalpac

Aussi, au-delà des questions pratiques, la portée écologique du projet n’est à négliger. Malcolm Waugh, directeur général, explique : "Notre mission est de concevoir, développer et fournir des emballages durables. La bouteille Frugal est jusqu’à cinq fois plus légère qu’une bouteille en verre, a une empreinte carbone six fois moins élevée et est facile à recycler de nouveau". La production de ces bouteilles demande une consommation d’eau au moins quatre fois moins élevée que pour le verre.

Réduire l’empreinte carbone

Un premier essai réussi pour la bouteille qui a, par exemple, été adoptée par la Cantina Goccia et son vin 3Q 2017, un Sangiovese vendu à 14,50 euros au Royaume-Uni. Grâce à l’emballage papier, le vignoble italien a pu recouvrir toute la bouteille d’illustrations contrairement aux limites des étiquettes de bouteilles en verre.

Pour l’heure, la bouteille Frugal semble faire son effet dans l’industrie viticole européenne. Plusieurs commandes de machines, utilisées pour produire les bouteilles cartonnées, ont été passées et devraient être livrées l’année prochaine. Comme le fait remarquer Malcolm Waugh, l’intérêt pour l’entreprise n’est pas de produire les bouteilles de ses clients. "Le modèle commercial de Frugalpac consiste à fournir des machines à bouteilles Frugal aux producteurs de vin ou aux entreprises de conditionnement pour fabriquer les bouteilles sur leur site et réduire encore plus l’empreinte carbone."

Même logique pour la fourniture des matériaux qui peuvent "être achetés localement via les imprimeurs de carton pour offrir le maximum de libertés de conception et la meilleure offre commerciale". Les initiatives du genre sont les bienvenues dans la viticulture. Souvent épinglé par le passé pour son utilisation de produits néfastes pour l’environnement, comme des pesticides controversés, le milieu du vin avance progressivement. Cette nouvelle bouteille pourrait ainsi raccourcir un peu plus les circuits de l’industrie viticole, et son impact environnemental.

À voir aussi sur food :