AccueilRencontre

Au fait c'est quoi #LaVidaLocale, l'élan collectif pour consommer local et indépendant ?

Publié le

par Konbini Food

On a demandé à Julien Pham, instigateur du mouvement, ce qui se cachait derrière le hashtag du moment.

Faire mieux simplement, localement et urgemment, c’est la philosophie collective derrière La Vida Locale. Par un simple slogan bien pensé, un hashtag bien sonné, il y a la vision d’une consommation solidaire et responsable. Instigateur de cette aspiration à donner la part belle aux producteurs, commerçants et restaurateurs indépendants, Julien Pham répond à nos questions.

Konbini food | C’est quoi #LaVidaLocale ?

Julien Pham | La Vida Locale, c’est un élan collectif des consommateurs qui vise à aider à la relance économique tous nos amis commerçants et restaurateurs indépendants, en plus d’un soutien moral nécessaire en ces temps. Ça a été créé collectivement avec beaucoup d’acteurs de la restauration indépendante, chefs, restaurateurs, producteurs, à Paris comme en Province.

Le mouvement a commencé sur les réseaux sociaux pendant le confinement, et ensuite physiquement chez les commerçants avec des affiches lorsqu’on a pu se déplacer. En plus d’une réponse à cette situation urgente et grave pour les restaurateurs et commerçants indépendants, l’ambition est également d’installer de nouveaux standards de consommation, rééquilibrés vers les indépendants et les circuits sains. Les affiches A3 et A4 sont dispos en téléchargement libre sur www.lavidalocale.fr. On est très heureux de voir que beaucoup de commerçants en province, à Paris et en banlieue parisienne impriment et affichent eux-mêmes le message.

Aujourd’hui on doit tous essayer de mieux consommer, tu as quelques conseils pour nous ?

On ne juge aucunement les gens qui, de par leurs moyens ou situation géographique, consomment dans les supermarchés. Par contre, si au cours de la semaine ces mêmes personnes peuvent ajouter ou remplacer un acte de consommation en allant chez un indépendant, c’est déjà un bon début. Nous ne mettons volontairement pas de cadre éthique ou de qualité dans l’équation car à ce stade, il s’agit de sauver des projets de vie, des entreprises indépendantes, des emplois.

À chacun son interprétation du "local & indépendant". Nous faisons aussi appel au bon sens de chacun. Mais bien entendu, notre volonté est de favoriser les personnes qui travaillent localement, de saison, avec le plus grand respect pour les producteurs.

Mes conseils : consommez un maximum chez vos commerçants de proximité, indépendants : boucheries, crémeries, fleuristes, etc. Consommez des produits de saison, exclusivement. Moins de viande mais de qualité. Et soutenez vos restaurants préférés en commandant en take-away ou livraison.

C’est quoi ta vision du restaurant post-Covid ?

Comme avant le Covid, mais en mieux. Tous les restaurants de qualité appliquaient déjà des protocoles d’hygiène très stricts. À part les éventuelles règles de distance, j’espère une réouverture avec un retour à la normale, qui maintienne ce que l’on aime des restaurants : qualité et convivialité.

Tu peux nous partager quelques-uns de tes producteurs, vignerons ou restaurateurs coup de cœur du moment ?

Comme pour un club de foot, je le soutiens dans les bons comme les mauvais moments. Je reste donc fidèle aux restaurants que je fréquentais avant le Covid.

Je mettrais en avant des lieux qui se sont organisés pour ouvrir vite et redonner un semblant de "vie normale" aux gens au début du confinement. Le restaurant Les Pantins, la fromagerie Taka & Vermo, la boucherie Grégoire par exemple. On n’oublie pas les vignerons qui sont également impactés par cette crise. Je pense aux amis d’Auvergne, Patrick Bouju et Justine Loiseau, domaine de l’Arbre blanc, Aurélien Lefort.

Retrouvez toutes les infos sur www.lavidalocale.fr et Julien Pham sur le compte Instagram @Phamilyfirst.

À voir aussi sur food :