© Getty Images

Après s'être fait chiper les droits, Chypre récupère l'appellation du fromage "halloumi"

Les autorités chypriotes ont enfin corrigé leur bourde administrative qui leur avait fait perdre leur "fierté nationale".

Chypre a regagné les droits en Grande-Bretagne, un marché majeur pour l’île méditerranéenne, d’utilisation de la marque "halloumi", un fromage qui fait sa fierté nationale, a annoncé lundi le gouvernement, qui était confronté depuis 2018 à de vives critiques sur ce dossier. Le ministre du Commerce chypriote, George Lakkotrypis, a indiqué que Chypre avait réenregistré la marque "halloumi" auprès de l’office britannique de la propriété intellectuelle le 31 janvier.

"Nous pensons que ce réenregistrement est une avancée significative, non seulement car il corrige une sérieuse erreur faite par le ministère, mais aussi car il assurera que nos exportations en Grande-Bretagne continuent de croître, malgré le Brexit", a déclaré M. Lakkotrypis devant la presse.

Publicité

Une manne financière pour l’île

Ce fromage confectionné à partir de lait de mouton et de chèvre, qui figure en tête d’affiche de nombre de restaurants locaux, constitue une importante source de revenus à l’export. Chypre espère ainsi engranger 300 millions d’euros de recettes d’ici 2023. À ce jour, la Grande-Bretagne, où vit une importante communauté chypriote, constitue son principal débouché – 40 % des exportations – et génère des revenus à hauteur de 80 millions d’euros par an.

Le gouvernement a de nouveau admis sa responsabilité dans la perte de la bataille juridique pour les droits sur la marque, mais assuré que cette victoire "corrigeait" les échecs précédents. Le ministère du Commerce avait notamment fait l’objet de critiques pour n’avoir pas réagi à temps à la démarche juridique d’une entreprise britannique, John & Pascalis Ltd, visant à faire invalider la marque déposée en Grande-Bretagne.

Bientôt l’AOP ?

Saisi, un tribunal britannique avait statué en faveur de la société en arguant de l’absence de réaction de Nicosie. "Les procédures internes du ministère (chypriote) étaient si désorganisées que la lettre contenant la demande (d’invalidation) est passée de fonctionnaire en fonctionnaire après sa réception le 9 février 2018, sans qu’aucune action ne soit entreprise", avait notamment fait valoir la Haute cour.

Publicité

Le gouvernement chypriote a également déposé une demande pour enregistrer le halloumi comme une "appellation d’origine protégée" (AOP) auprès de l’Union européenne.

Konbini food avec AFP

Par Konbini Food, publié le 10/02/2020