© B.Bâlon/Wikimedia commons

Ce chef étoilé français déménage au Vietnam sans prévenir et fait enrager ses clients

Ils avaient réservé et payé à l'avance. Aujourd'hui, ils ne savent pas s'ils seront remboursés.

À Saint-Sulpice-le-Verdon, en Vendée, on ne parle plus que de ça. Voilà deux semaines que le restaurant étoilé et l’hôtel du chef vendéen Thierry Drapeau n’ont plus ouvert leurs portes. Si les habitants et clients du restaurant ont un temps cru à une disparition, leurs doutes ont vite été chassés par l’énervement.

Au début du mois de mars, le chef étoilé a décidé de quitter son restaurant et son hôtel pour partir vivre au Vietnam, du jour au lendemain, sans prévenir qui que ce soit. Sur sa page Facebook, Thierry Drapeau, qui a perdu sa deuxième étoile au Michelin en 2019, a expliqué son choix et a partagé sa volonté de "vivre aux côtés de sa femme Kim dans son pays".

Publicité

"Partir, c’est donc pour moi aujourd’hui le moyen de dire oui à une nouvelle vie. C’est faire le choix de vivre aux côtés de ma femme Kim, dans son pays qui m’a adopté déjà, le Vietnam, pour y voir grandir notre fils Tân. Partir, c’est ne pas regarder en arrière mais loin devant. C’est l’envie de continuer à écrire les pages d’une belle histoire, de la poursuivre au bout du monde, mais à deux. À trois même."

Un "nouveau rêve" pas au goût de tous

Le chef, premier cuisinier à décrocher des étoiles en Vendée, confie par ailleurs plancher sur l’ouverture d’un restaurant à Bangkok (Thaïlande), et un autre à Phnom Penh (Cambodge). Un moyen pour lui, dit-il, de "partir et revivre à nouveau", "comme un nouveau rêve qui démarre". Mais derrière ces jolis mots se cache une réalité bien moins optimiste.

Après avoir licencié son personnel et organisé son départ en catimini, Thierry Drapeau a laissé de nombreux clients sur le carreau. Des clients qui avaient réservé une table, et d’autres qui avaient déjà acheté un bon cadeau pour venir goûter à sa cuisine.

Publicité

© Thierry Drapeau

"On a roulé trois quarts d’heure avec mon mari, bien habillés, pour se retrouver devant la porte du restaurant fermé, sans explication. Pourtant, on avait reçu un message de confirmation la veille ! Après avoir fait le tour avec d’autres clients, une habitante nous a expliqué qu’il était parti sans prévenir… C’est un anniversaire de gâché, on a fini par aller ailleurs, on a même pensé à aller au McDo", confie une cliente à France Bleu.

Trahison

Après de nombreux messages, elle ne sait toujours pas si elle sera remboursée un jour. Et elle n’est pas la seule : sur la page Facebook du chef, des commentaires de clients en colère sont régulièrement postés – et effacés. Pour certains locaux, ce départ n’est toutefois pas une surprise. Le chef rencontrait des difficultés financières et avait du mal, ces derniers mois, à régler les loyers au département qui lui louait le restaurant, rapporte la radio locale.

Publicité

Si Thierry Drapeau n’a pas encore donné signe de vie, ni à France Bleu qui a cherché à le contacter, ni aux clients qui lui réclament un remboursement, il a toutefois eu un mot pour ces derniers dans son message posté en ligne : "Pour tous ceux également qui se sentiront blessés et trahis par ce départ soudain. Penser à eux a rendu ma décision d’autant difficile."

Une phrase qui ne suffit pas à calmer certains clients désabusés par ce comportement. "Je suis écœurée de la façon dont ça s’est passé, ce n’est pas à la hauteur de l’établissement d’un grand chef, je trouve ça honteux", confie une habitante de Brétignolles-sur-Mer qui devait assister à un cours de cuisine avec le chef… qui a posté en guise de réponse une drôle de vidéo parodique (de mauvais goût ?) sur le site du restaurant. 

Par Robin Panfili, publié le 13/03/2020